La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Un papa de sang

novembre 2015 | Le Matricule des Anges n°168 | par Emmanuelle Rodrigues

Jean Hatzfeld poursuit ici ce qu’il a entrepris dès son premier livre consacré au Rwanda, Dans le nu de la vie, en 2000. La parole était donnée aux survivants Tutsis des massacres qui eurent lieu d’avril à juin 1994 et firent entre 800 000 et 900 000 morts. Un papa de sang restitue les propos de ceux qui affrontent le legs désastreux du génocide, qualifié par l’auteur de « dévastation des âmes humaines ». Ce ne sont là que des familles éclatées et morcelées qui tentent de reconstruire leurs existences. Ceux qui étaient encore enfants au moment des faits, et qui ont échappé à la mort, portent accusation contre les tueurs. En âge de témoigner, ils viennent prendre part aux gaçaça, tribunaux populaires créés en 2006, en vue de suppléer l’appareil judiciaire mis à mal par le génocide. D’autres qui n’ont pas connu les événements, s’informent par eux-mêmes, par le biais d’internet, mais aussi s’adressent à leurs parents qu’ils questionnent sans détours. Assistante sociale, Sylvie qui a longtemps parcouru « les brousses au volant d’une camionnette à la recherche de mômes errants », constate qu’irréversiblement « ceux qui ont réchappé aux machettes ne se débarrasseront jamais de ce qu’ils ont vécu, mais ils peuvent retrouver les traces de la vraie vie parce qu’ils peuvent dire la vérité  ». C’est justement cette parole libératrice que Jean Hatzfeld met au cœur de son livre : Un papa de sang nous apprend à connaître ceux qu’il a rencontrés, tels que leur extrême lucidité les révèle, en prise avec leurs difficultés, ou encore pleins de désarroi mais sans jamais aucune complaisance. Comme l’exprime avec clairvoyance Ange Uwase, même si « croire en Dieu ne signifie rien de durable », à l’église « on prie. Des guitares enthousiastes nous entraînent, derrière les synthétiseurs et des tambours. C’est un espoir quand même. »
Emmanuelle Rodrigues

Un papa de sang Par Emmanuelle Rodrigues
Le Matricule des Anges n°168 , novembre 2015.
LMDA papier n°168
6.50 €
LMDA PDF n°168
4.00 €