La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Mes documents

novembre 2015 | Le Matricule des Anges n°168 | par Chloé Brendlé

Il ne faut pas se fier au titre faussement atone du nouveau livre d’Alejandro Zambra. Mes documents est un recueil de nouvelles à la fois nerveux et mélancolique, qui met aux prises avec leurs sentiments précaires des trentenaires finissants. Téléphoniste intermittent, avocat à moitié père, amant douteux : autant de versions possibles d’un seul et même personnage, composant le roman d’une génération de la classe moyenne arrivée à l’âge adulte après la chute de Pinochet ou l’autofiction multiple d’un jeune écrivain de Santiago. De fait, Mes documents se présente comme une suite de fichiers d’ordinateur. Cette bonne idée narrative ne donne pourtant pas lieu à une inventivité formelle ; l’ordinateur est davantage un élément de l’histoire, qui s’avère la plupart du temps démodé ou utilisé à contretemps. Il sert en effet aux personnages d’objet affectif, tels les nombreux chats qui traversent le livre, ou les cigarettes, « signes de ponctuation de la vie  ». Zambra partage avec les minimalistes des Éditions de Minuit le détail acerbe, le cynisme tendre, l’humour vache, le lyrisme étouffé. Dans Bonsaï (2008) il explorait déjà les aléas du couple ; ici il creuse la fracture entre le vrai et le faux, comme dans le très réussi récit « Vie de famille », où un cousin chargé de veiller sur une maison tente de dévier son destin. Seuls les enfants savent dans Mes documents s’enivrer de bonheur en mettant tout leur sérieux dans le jeu ; les ados et les adultes, eux, ne sont bons qu’à imiter sans y croire, en amour comme en politique, tel ce personnage qui se compare au héros caméléon de Woody Allen : « J’essayai de prendre position, ou plutôt des positions erratiques et éphémères, un peu comme Leonard Zelig : je voulais avant tout appartenir (…) ».
Chloé Brendlé

Mes documents Par Chloé Brendlé
Le Matricule des Anges n°168 , novembre 2015.
LMDA papier n°168
6.50 €
LMDA PDF n°168
4.00 €