La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Anthologie bilingue de la poésie haïtienne de 1986 à nos jours

novembre 2015 | Le Matricule des Anges n°168 | par Emmanuelle Rodrigues

Anthologie de poésie haïtienne

C’est la voix d’Haïti que fait valoir la quarantaine de poètes figurant dans cette magnifique anthologie bilingue conçue en coédition par les membres de l’Atelier Jeudi soir, eux-mêmes écrivains, professeurs et éditeurs. L’ambition de ce volume collectif est avant tout de présenter « un aperçu de la vitalité de la poésie haïtienne d’expression créole. » En 1987, la constitution haïtienne reconnaît le créole comme langue à part entière. Depuis la chute de Jean-Claude Duvalier en 1986, l’usage du créole est enfin délivré « de la solitude militante des années de dictature. » Ce florilège constitue une défense et illustration de cette langue d’une extrême richesse et inventivité. Jeudinéma en redéfinit les contours lorsqu’il précise en deux vers d’une parfaite clarté : « Les contorsions de la terre ont cassé les reins à la vie/ Dans ce pays de cadavres pourris  ». Cette terre haïtienne, omniprésente d’un poème à l’autre, se propose avant tout d’être célébrée comme terre des hommes, tout autant soumise à leur violence qu’à celle d’une nature qui ne l’est pas moins. La hantise des catastrophes naturelles et climatiques obsède tout autant l’île que les secousses de son histoire politique. La pulsation qui retentit ici, est animée par un profond désir de justice. Car cette parole qui veut croire en la vie, en se libérant, s’affirme puissamment comme langue, selon Lyonel Trouillot et Mehdi Chalmers, de « re-création  ». Sans doute, s’agit-il aussi d’une renaissance qui redonne à tout un peuple une poésie intensément vivante contrastant de beauté avec le temps qui la ranime. C’est là, nul doute, une nécessité pour quiconque déclare et se reconnaît dans ces mots : « Nous sommes/ Esclaves des catastrophes d’ici ».
E. Rodrigues

Anthologie bilingue de la poésie haïtienne de 1986 à nos jours Par Emmanuelle Rodrigues
Le Matricule des Anges n°168 , novembre 2015.
LMDA papier n°168
6.50 €
LMDA PDF n°168
4.00 €