La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Gothique charpente

juin 2016 | Le Matricule des Anges n°174 | par Éric Dussert

Un chant de pierre

Bien connu des lecteurs de SF, Iain M. Banks (1954-2013) était aussi, lorsqu’il masquait l’initiale de son second prénom (Menzies), un auteur de « littérature générale » dont l’originalité apparaît de manière frappante depuis la publication d’Efroyabl Ange1 (L’Œil d’or, 2013). Un chant de pierre confirme ses capacités d’inventeur et son sens de la langue. Installé en territoire rural, dans un pays enfiévré par la guerre, évoluant entre bandes lourdement armées et populations fragilisées par l’exode, il met en présence le duo ambigu de deux aristocrates, un frère un peu naïf, le narrateur, et sa sœur mutique, mystérieuse et un tantinet perverse, et une bande de soldats commandés par une lieutenant volontaire et cynique. Raccompagné manu militari dans leur château ancestral qu’il avait choisi de fuir, le duo aristocratique subit les exactions de la horde dans l’attente d’une accalmie improbable. Entre un Désert des Tartares dépeigné et un Règne du feu où l’on se laisserait douillettement installer, Un chant de pierre, roman d’une exceptionnelle qualité, donne au gothique d’aujourd’hui une portée classique.
Éric Dussert

Un chant de pierre de Iain Banks, traduit de l’anglais par Anne-Sylvie Homassel, L’œil d’or, 224 pages, 17

Gothique charpente Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°174 , juin 2016.
LMDA papier n°174
6.50 €
LMDA PDF n°174
4.00 €