La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Sombre vallée

juillet 2016 | Le Matricule des Anges n°175 | par Julie Coutu

La grande force de Sombre vallée réside d’abord dans son atmosphère : Thomas Willmann prend son temps pour poser une ambiance étouffante à souhait. Puis il y a le sens narratif : tout arrive au bon endroit, au bon moment. L’intrigue est parfaitement maîtrisée et le texte dégage un impressionnant sentiment d’oppression et de puissance au service de la colère et de la vengeance, qui forment la trame de fond du récit.
Puis vient le cadre. Une vallée haute fermée, au cœur des Alpes bavaroises ; pour y conduire, un sentier au creux d’une faille ; et le village « comme une seconde forteresse au milieu de l’enceinte formée par le grand cirque montagneux ». C’est là qu’à quelques jours de l’hiver qui ferme définitivement les lieux pour plusieurs mois, débarque Greider, peintre en voyage. Malgré l’hostilité affichée des villageois et des fils du clan Brenner, qui tiennent la petite communauté, il s’installe chez la veuve Gader et sa fille et manifeste sa ferme intention de rester. À ses côtés, sur un rythme lent, contemplatif, on découvre le village et ses alentours. Greider se fond dans le paysage pour mieux se faire oublier. Puis très progressivement, la façade se craquelle. Silences, regard, non-dits. Et les fils du clan Brenner commencent à mourir.
Dès lors que le doute n’est plus permis quant aux intentions de Greider, Thomas Willmann donne toutes les clefs d’une histoire sordide où barbarie, perversion et soumission se font la part belle. Tout est parfaitement dosé, la violence monte en même temps que la peur. Greider en personnage de justicier solitaire digne d’un grand western, « ses yeux d’un brun sombre longtemps fixés sur (le) ciel bleu et vide » est assez inoubliable. Sombre vallée est un beau récit de vengeance, d’une remarquable efficacité.
Julie Coutu

SOMBRE VALLÉE
De THOMAS WILLMANN
Traduit de l’allemand par Pierre Deshusses,
Belfond, 350 pages, 20,50
e

Le Matricule des Anges n°175 , juillet 2016.
LMDA PDF n°175
4.00 €