La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Essais Les mots du tour

juillet 2016 | Le Matricule des Anges n°175 | par Anthony Dufraisse

Quand vous lirez ces lignes, le Tour de France, 103e du genre, sera déjà lancé. Grande Boucle oblige, La Table ronde nous invite à reprendre nos classiques du cyclisme avec cet opus de Blondin, « l’Antoine » comme il était surnommé, déjà paru en poche mais repris cette fois sous une couverture modernisée. 1955 fut une bonne année pour le cyclisme. C’est celle qui voit l’auteur d’un Singe en Hiver arrivé, en plein été, sur les routes de « la grande course hexagonale ». Pour L’Équipe il couvrira 27 fois cet événement qui suscite chaque année la même ferveur populaire. À bord de la 101, l’une des voitures attitrées des commentateurs sportifs, le voilà au cœur du peloton, ou plutôt au cul, « dans le sillage de postérieurs courts vêtus ». Et il ne rate rien, en spectateur attentif, de ce qui se joue entre ces acteurs – Bobet, Poulidor, Anquetil, Merckx, Hinault et tant d’autres rois du guidon – qui sont en selle comme d’autres en scène. Blondin rend compte de la dramaturgie et des « improvisations de cette commedia dell’arte » qui a pour décor les paysages de la France. Car prendre la route du Tour c’est aussi sentir « l’air du pays », et d’abord celui des lacets de montagne où, souvent, se joue la couronne. Dans la bibliothèque des écrits cyclistes, ce Sur le Tour de France est décidément une étape incontournable.
Anthony Dufraisse

Sur le Tour de France d’Antoine Blondin, La Table ronde, « La Petite Vermillon », 153 pages, 7,10

Les mots du tour Par Anthony Dufraisse
Le Matricule des Anges n°175 , juillet 2016.
LMDA PDF n°175
4.00 €