La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Arts et lettres Toujours la même Histoire

mai 2017 | Le Matricule des Anges n°183 | par Franck Mannoni

Les éditions Non Standard poursuivent avec bonheur leur travail de création avec ce très beau livre qui mêle littérature et arts graphiques. Trois histoires, ni tout à fait les mêmes ni tout à fait différentes, racontent le cheminement d’un homme, Vincent Léger, confronté aux rudesses de l’existence. Trois styles, qui s’adressent à trois publics, de l’enfant à l’adulte, rejouent sur le papier la progression intérieure du héros, amené à s’émanciper. Sous de faux airs simplistes, la première mouture montre un homme qui vit seul, « presque vieux », ému par l’irruption dans son jardin d’un pigeon fatigué. Le volatile, baptisé Charlot, occupe les pensées du solitaire, qui y voit comme son double. L’irruption de deux tourterelles voraces plonge le propriétaire dans une rage meurtrière. Une tension qui va crescendo, avant la résolution finale bienheureuse, signe cette approche inaugurale visuellement très riche. Des mots transformés en image prennent place dans le corps même du texte. Des illustrations douces et colorées de la ville du Havre apportent un sens nouveau où se déploie l’imaginaire. L’intrigue gagne ensuite en ampleur dans un épisode magnifié par la recherche typographique. Les grands thèmes s’étoffent. La tyrannie, l’avenir de l’humanité, le sort des riches et des pauvres surgissent des péripéties de l’amateur d’oiseaux. La psychologie du personnage émerge : « Il était comme beaucoup de monde et se disait qu’une douleur était comme un bonheur, souvent passagère ». En bas de page, des définitions malicieuses illustrent les concepts importants, comme « dictateur » ou « despote ». L’insertion d’un poème de Baudelaire, Le Gâteau, déjoue toutes les constructions attendues. Enfin, c’est dans le dernier récit, entre l’essai et le roman, que se déploie une vision globale de l’humanité. Sous les bons auspices de Romain Rolland et Stefan Zweig, Toujours la même histoire résonne comme un avertissement adressé à toutes les générations sur le tragique destin de l’Homme insouciant, trop souvent intolérant et dominé par des pulsions destructrices. Franck Mannoni

Toujours la même histoire
de Jean Segui et Élodie Boyer
Illustrations de Josephin Ritschel, éditions Non Standard, 266 pages, 28

Le Matricule des Anges n°183 , mai 2017.
LMDA papier n°183
6.50 €
LMDA PDF n°183
4.00 €