La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank de Thomas Giraud

mai 2018 | Le Matricule des Anges n°193 | par Yann Fastier

La Ballade silencieuse de Jackson C. Franck

Il n’y a pas que Bob Dylan et Leonard Cohen dans la vie. De Phil Ochs à Tim Hardin et Townes Van Zandt, de Karen Dalton à Judee Sill, la longue route du folksong américain est jonchée de perdants magnifiques et de guitares brisées. Jackson C. Frank fut de ces maudits. Auteur d’un unique album, produit par Paul Simon et forcément culte, le bonhomme ne parvint pas à transformer l’essai, disparut bientôt des radars et tomba dans une misère noire, sans cesser d’être repris par les meilleurs en manière de classique.
Après avoir consacré un premier roman réussi au jeune Élisée Reclus (La Contre allée, 2016), Thomas Giraud se glisse aujourd’hui dans la peau martyrisée de cet illustre inconnu. Nous sommes dans le registre de l’exofiction, comme disent les jeunes, soit une forme de re-création où l’on n’hésite pas à prendre quelques libertés avec la biographie stricto sensu, pourvu que le besoin littéraire s’en fasse généralement sentir. Des libertés, Thomas Giraud s’en accorde sans doute, mais avec discrétion – une certaine modestie même, comme pour ne pas trop déranger le repos de ce grand tourmenté que fut Jackson C. Frank. Pour être un peu sèche, presque factuelle, parfois et, en tout cas, sans fioritures inutiles, son écriture n’en est peut-être au fond que plus empathique, en accord avec la timidité maladive du personnage, quand de plus grandes flamboyances de style auraient dénoté. Nous sommes donc tout contre la scène, au plus près du chanteur et penchés sur ses failles, spectateurs invisibles et impuissants d’une descente aux enfers commencée dès l’enfance par l’explosion d’une chaudière qui le laissa gravement brûlé et devait orienter sa vie entière. Une vie qui vole un peu la vedette à l’auteur, en l’occurrence, tant le sujet l’emporte parfois sur la forme. Mais, après tout, ce n’est que justice et si, le livre refermé, l’on se jette plus spontanément sur YouTube que sur les œuvres complètes de Thomas Giraud, on peut supposer que son but est atteint. Blues run the game…

Yann Fastier

La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank de Thomas Giraud
La Contre allée, 165 pages, 17

La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank de Thomas Giraud Par Yann Fastier
Le Matricule des Anges n°193 , mai 2018.
LMDA papier n°193
6.50 €
LMDA PDF n°193
4.00 €