La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Éditeur Rendez-vous dans vingt ans

juin 2018 | Le Matricule des Anges n°194 | par Thierry Guichard

François Boddaert souffle cette année les quarante bougies des éditions Obsidiane dont il est l’un des fondateurs. Et lance une nouvelle collection pour passer le cap des 50…

Le Grand Mangement

En 1998, François Boddaert et ses amis poètes fêtaient vingt années d’édition en mêlant au savoir bien vivre d’Obsidiane un optimisme mesuré : la structure Hélicon était créée pour permettre une meilleure diffusion des ouvrages proposés par de petits éditeurs. Aujourd’hui, les bougies sur le gâteau ont doublé, Hélicon a disparu et l’éditeur ne part plus à la conquête des marchés. Préférant la marge aux salons, François Boddaert a su faire la différence entre utopie et illusion, et cultive dans son coin de Bourgogne un catalogue de poésie qui se marie toujours très bien aux mets les plus conviviaux, aux vins de grande renommée comme aux pinards de copains. La poésie (mais la prose aussi) est ici vécue comme un partage et tant pis si on tient plutôt une table d’hôtes qu’un grand buffet. Cela, d’ailleurs, était peut-être inscrit dès la naissance d’Obsidiane en 1978 : Gilles Ortlieb et François Boddaert écrivent de la poésie, sont sollicités pour participer à la création d’une revue. Se rencontrent donc, quittent le projet initial pour faire naître, sous le patronage du grand Henri Thomas, la revue Obsidiane. Est-ce parce qu’ils se sont rencontrés sur l’île de Houat que la Bretagne est entrée dans les gènes de la maison d’édition ? Toujours est-il, que quarante ans après, les éditions Obsidiane sont une île aussi, ancrée en Bourgogne, accessible à ceux qui savent lire les cartes poétiques, ignorée des tour-opérateurs de la littérature de tête de gondole. Dès l’origine, donc, la maison s’est adossée à une revue. Obsidiane requiert un fonctionnement collectif qui sied à François Boddaert et aimante des textes qui donneront parfois lieu à de nouvelles rencontres autour de tables qui ne sont pas toujours de travail. Le catalogue se bâtit ainsi jusqu’en 1986 où Obsidiane (revue) cesse de paraître. En 1993, le vaisseau explorateur qui naît s’appelle Le Mâche-Laurier, semestriel imprimé en offset cette fois. La revue réunira notamment Christian Doumet, Jean-Claude Caër, Pascal Commère, Jean-Baptiste de Seynes… Les plasticiens sont conviés à participer à chaque numéro. Les années numériques vont redistribuer les cartes : Le Mâche-Laurier cesse de paraître en 2008 pour donner naissance à la revue en ligne Secousse (2012-2017)  : « on sera ainsi passé par tous les stades de l’édition : au plomb, offset puis numérique. »
François Boddaert annonce une nouvelle métamorphose pour la rentrée de septembre. La collection phare de la maison, « Les Solitudes » va donner son 101e et dernier livre : une anthologie du poète Jean-Michel Frank, « c’est le rôle des petites maisons de garder vivaces les voix des grands poètes méconnus ». Un arrêt qui se traduit immédiatement par la création d’une nouvelle collection : « Carré des lombes » accueillera en un format carré poètes et plasticiens. Première parution en septembre 2018. Pour la suite, on verra ça dans vingt ans…

Pour fêter les quarante ans d’Obsidiane, vous publiez un recueil collectif Le Grand...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA papier n°194
6.50 €
LMDA PDF n°194
4.00 €