La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Aussi loin que la lune

mars 2019 | Le Matricule des Anges n°201 | par Laurence Cazaux

Aussi loin que la lune

Pour Sylvain Levey, « Il n’y a pas de petites ou de grandes migrations. Il y a plusieurs départs et plusieurs vies. Il y a ceux ou celles pour qui l’immigration est un problème à résoudre. Une statistique à commenter. Moi, je mets des prénoms sur chaque fragment de vie, chaque vie désorientée, chaque vie à reconstruire, chaque voyage, petit ou grand, périlleux ou quotidien. À vous d’y ajouter des visages, des corps, des voix. »
Aussi loin que la Lune est une pièce fragments, construite en vingt-deux courtes séquences. Qui parlent toutes de départ, d’exil ou de rêve d’ailleurs. On y croise plein de personnages, plus d’une trentaine : Abdul Samad un jeune Afghan de 12 ans parti seul rejoindre l’Europe et Paris, Abdul Samad à qui on a dit : « Il y a des hélicoptères dans le ciel de Paris, des hélicoptères qui diffusent du parfum Chanel  ». Jeanne le jour de son déménagement qui repense à Augustin, le vieux monsieur lui ayant vendu sa maison. Angèle de Plouarzel montée à Paris trouver du travail et revenant vivre en Bretagne. Trois escargots rêvant d’une herbe plus verte ailleurs. Trois petits cochons et leurs maisons détruites à cause de la guerre et du réchauffement climatique. Mamie qui a des trous dans sa mémoire, des courants d’air. Walid et Joséphine amoureux fous de la vie malgré le vacarme du monde. Le texte égraine des dizaines d’Il était une fois. C’est un joli voyage proposé par Sylvain Levey. Comme une invitation à la rencontre. Au détour. Histoire d’arrêter de bâtir des murs. Et d’accueillir toutes les petites histoires des autres pour se rendre compte qu’elles résonnent en nous. On traverse plein d’émotions. C’est tendre, léger, grave et drôle. C’est juste et simple. Comme une belle journée où l’on a réussi à enlever ses barrières intimes pour être juste présent au monde et aux autres.

Laurence Cazaux

Aussi loin que la lune de Sylvain Levey
Théâtrales jeunesse, 62 pages, 8

Le Matricule des Anges n°201 , mars 2019.
LMDA papier n°201
6.50 €
LMDA PDF n°201
4.00 €