La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Le signe dans le plomb

mai 2019 | Le Matricule des Anges n°203 | par Guillaume Contré

Bleigiessen : la vision par le plomb

Étonnant objet visuel et poétique que ce Bleigießen. Construit en deux mouvements autour d’un cahier central de 16 photographies qui sont autant de (belles) réalisations d’une pratique de « molybdomancie » encore répandue en Allemagne à la Saint-Sylvestre, soit une forme de divination par le plomb fondu qui, au contact de l’eau froide « se fige instantanément et donne à voir des formes qu’il s’agit d’interpréter selon une nomenclature déterminée », le livre propose de redonner à cette coutume une vigueur que le passage du temps et les rituels consuméristes avaient fini par émousser, et ce pour que « la pensée y grésille comme une étincelle psychique prompte à nourrir le feu de notre imagination ». Reniant les systèmes d’interprétations associés à ces survivances contemporaines de fort anciennes pratiques, « platitude poétique » dont l’horizon dépasse rarement la « misère quotidienne des horoscopes de nos journaux », qu’il s’agisse d’y lire l’annonce d’un futur mariage ou gain à la loterie, les formes de paréidolie étant déterminées d’avance, les auteurs proposent au contraire de débrider nos perceptions en reconstruisant une poétique de la « révélation subite ». Après une brève réflexion sur la pratique de la mancie, la deuxième partie du livre propose de « sonder la plasticité » de ce plomb fondu en donnant, pour chacune des photos, une série d’interprétations sous forme de litanies poétiques recomposées à partir d’une mosaïque de témoignages de personnes invitées à dire ce qu’elles y voyaient. « Une omoplate » ; « le roi serpent se redresse en soufflant sur ses braises » ; « danseuse de bal des siècles passés » ; « le vagin perlé d’une fée » ; « son ventre ouvert rempli de sacs plastiques », mais aussi « la momie fossilisée d’Elephant man », les images s’enchaînent, se répondent, se télescopent, passant du lyrisme au morbide, de l’humour à l’érotisme, du bestiaire au mythe. Le résultat, aussi beau que stimulant, est une incitation à inventer nos propres paréidolies, nos propres visions.

G. Contré

Bleigießen : la vision par le plomb,
de Sylvain Tanquerel & Katrin Backes
Le Cadran ligné, 48 pages, 14

Le signe dans le plomb Par Guillaume Contré
Le Matricule des Anges n°203 , mai 2019.
LMDA papier n°203
6.50 €
LMDA PDF n°203
4.00 €