La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Faites moi plaisir

mai 2020 | Le Matricule des Anges n°212-213 | par Thierry Guichard

Faites moi plaisir

Ce court roman écrit par une grande nouvelliste aborde par la fiction les conséquences du mouvement #metoo. Quin est directeur littéraire dans une grande maison d’édition new-yorkaise. Vous imaginez des soirées cocktail pour lancer un auteur, un livre ? Vous voyez juste. Univers un peu clinquant qui unit dans les fantasmes le brillant de la culture et le pouvoir de l’argent. Quin, dans ce milieu tout en séduction, est comme un poisson dans l’eau. Ce grand séducteur aime se faire le Prométhée des jeunes (et moins jeunes) femmes. Ça lui vaut aujourd’hui d’être accusé de conduite « inappropriée », jugé sur la scène publique et licencié de la maison d’édition. L’histoire nous est rapportée selon son propre point de vue, mais aussi et surtout selon celui de sa meilleure amie Margot : une femme qui comprend les plaignantes, mais nourrit une réelle sympathie pour l’accusé. C’est que Quin n’est pas à proprement parler un prédateur. Le jeu de la séduction, il le mène souvent à des fins purement platoniques : séduire sans consommer, nourrir sa rêverie des possibles d’une rencontre. L’homme ne commet aucun crime : il ne viole pas, ne menace pas. Il a du charme, en use. Le lecteur alors, dans ce procès à voix douce dont il imagine la violence, est dans une position ambiguë : d’un côté il aimerait condamner Quin, d’un autre il rejette le lynchage public. La force de Mary Gaitskill est de maintenir la nuance dans une problématique qui en manque cruellement. D’une prose légère, elle nous oblige à nous poser la question : que désirons-nous ?

T. G.

Faites-moi plaisir, de Mary Gaitskill,
traduit de l’anglais (États-Unis) par Marguerite Capelle,
Éditions de l’Olivier, 104 pages, 13

Le Matricule des Anges n°212-213 , mai 2020.
LMDA papier n°212-213
6.50 €
LMDA PDF n°212-213
2.00 €