La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Brisbane, d’Evgueni Vodolazkine

octobre 2020 | Le Matricule des Anges n°217

Après avoir publié son remarquable roman L’Aviateur, voici un opus résolument cosmopolite d’Evgueni Vodolazkine, qui va chercher à l’autre extrémité du globe la ville de Brisbane pour en faire le fantasme lointain et le symbole de son récit.
Une double construction en miroir préside à la narration. D’abord Gleb Ianovski, guitariste de renommé mondiale, face à Sergueï Nesterov, surnommé Nestor, célèbre écrivain russe qui lui propose d’écrire sa biographie ; ce qui permet au musicien soudain confronté à la maladie de Parkinson de revoir l’enfant qu’il était, et de prendre conscience de son ascension de concertiste, en un touffu roman de formation. Ensuite la rencontre de Véra, qui attend une transplantation du foie, pianiste adolescente ukrainienne et déjà virtuose, le renvoie à son initiation musicale et à la question de la transmission.
Les voix, les narrateurs, les lieux et les époques alternent, entre Paris, Saint-Pétersbourg et Berlin, entre 1971 et 2014. Si, lors de l’apprentissage, « les ratés techniques étaient l’inévitable sacrifice à la beauté », buter sur un trémolo à l’apogée de sa carrière est l’annonce d’une fin programmée. Alors que le concert brillantissime de Véra est hélas un adieu.
Riche d’aventures, de péripéties familiales, d’amours et de déceptions, jusqu’au meurtre, de tendresse et non sans humour, le roman captive, résonnant sans cesse du goût passionné de la musique, de l’opéra Eugène Onéguine aux romances, quoique la conclusion soit douce-amère : « La musique idéale c’est le silence ». C’est une émouvante et vaste élégie aux personnages pleins de reliefs, dont l’interrogation métaphysique essentielle est celle de la force de l’art devant la mort.

Thierry Guinhut

Brisbane
Evgueni Vodolazkine
Traduit du russe par Anne-Marie Tatsi-Botton
Éditions des Syrtes, 336 p., 23

Brisbane, d’Evgueni Vodolazkine
Le Matricule des Anges n°217 , octobre 2020.
LMDA papier n°217
6.50 €
LMDA PDF n°217
4.00 €