La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Le Petit Fiancé

novembre 2021 | Le Matricule des Anges n°228 | par Yann Fastier

Le Petit Fiancé

Devenu pieux sur ses vieux jours, le riche Azriel Stroon se met en tête de donner à sa fille un mari digne d’elle. Quoi de mieux qu’un gaon, l’un de ces prodiges à la mémoire phénoménale, tel le jeune Shaya, rencontré lors d’un voyage à sa ville natale en Pologne, et dont on dit qu’« il avait environ deux milliers de pages du Talmud à sa disposition » ? Littéralement remporté aux enchères par Azriel, le petit génie, maladroit et naïf, se voit fraîchement accueilli à New York par une Flora 100 % américaine et qui rêvait d’épouser un médecin. Son goût pour l’étude, cependant, joint à des aptitudes exceptionnelles, pourrait bien favoriser les ambitions de la jeune fille… peut-être même au-delà de ses espérances.
Ayant quitté la Lithuanie pour New York à l’âge de 22 ans, Abraham Cahan (1860-1951) a sans doute mis beaucoup de lui-même dans le portrait de ce jeune juif avide de savoir et fasciné par les livres. Militant socialiste de la première heure, écrivain et, surtout, journaliste, il restera toute sa vie un observateur privilégié de la communauté juive new-yorkaise, dont il souligne les difficultés d’intégration, parfois, quand ses valeurs religieuses et culturelles se heurtent de plein fouet aux réalités d’une Amérique dure aux pauvres où l’éducation n’est plus un sésame.
Les deux nouvelles qui composent ce recueil font, chacune à sa manière mais toujours avec tendresse, le constat doux-amer de la fin d’un monde où « toutes ces voix et ces chuchotements se conjuguaient en un unique bouillonnement de sublime et de ridicule, avec à la clef la tragédie de vingt siècles jetés pêle-mêle dans un chaos de son et de mouvement ». Paru en 1898, le recueil original comportait trois autres nouvelles, qu’il nous faudra donc lire en anglais, frustrés que nous sommes, avant de revenir aux romans graphiques de Will Eisner ou bien au Job de Joseph Roth, dans un registre assez semblable.

Yann Fastier

Le Petit Fiancé. Récits du ghetto de New York
Abraham Cahan
Traduction d’Isabelle Rozenbaumas
Zoé, 184 pages, 19 e

Le Matricule des Anges n°228 , novembre 2021.
LMDA papier n°228
6,50 
LMDA PDF n°228
4,00