La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Intense adolescence

janvier 2022 | Le Matricule des Anges n°229 | par Flora Moricet

Un premier roman de Lucile Génin plein de vitalité et d’humour grinçant sur un moment de vie exacerbé.

De nouveaux endroits

Traitée comme une thématique en littérature et au cinéma, l’adoles- cence est souvent épiée d’en haut ou de travers. On pouvait le regretter jusqu’à découvrir un texte impressionnant, écrit de plain-pied dans cette période charnière, fougueuse et bouleversante. L’année qui précède les 18 ans de Mathilde n’est pas qu’une histoire de regards « coulants », de premières fois, de déceptions et de baccalauréat. Fille de parents séparés et d’une mère qui brille par son absence en cures de désintoxication, la narratrice a le don pour ne pas supporter les entraves et les non-dits. Intensément lucide, précoce de la maturité sans aucun doute, déter- minée plus qu’elle ne l’imagine, elle se cherche à toute allure. Rien n’échappe à Lucile Génin, née en 1996, qui scanne tout du passage à la vie adulte avec une fraîcheur mêlée à un humour savoureux.
« Il faut plusieurs lieux en soi pour garder quelque chance d’être soi », écrivait J-B Pontalis. Pour sortir de l’adolescence, il faut sans doute pouvoir aussi quitter certains lieux avant d’en appréhender de nouveaux. Mathilde l’a d’autant mieux compris que l’appartement où elle vit chez sa mère est devenu invivable. C’est elle qui nettoie le vomi de ses comas éthyliques : « J’avais passé tant d’années à veiller ma mère avec une angoisse perpétuelle en arrière-plan de tout le reste que l’absence même de cette alerte constante ne parvenait pas à m’apaiser ». Anne tangue semble-t-il depuis un peu plus longtemps que son divorce, mais elle-même ne semble pas en possession de son histoire. Démarre pour Mathilde une véritable quête de soi symbolique et géographique. Ayant dé- couvert dans un carnet secret que sa grand-mère qu’elle croyait morte était encore en vie au Canada, elle part à la conquête des espaces vertigineux, où est née sa mère.
De nouveaux endroits est aussi le récit d’une reconquête de son corps. Une agression sexuelle sur une plage bretonne poursuit la narratrice qui réussira à ne pas laisser le silence triompher et hanter ses désirs en mettant une fois de plus des mots sur le traumatisme.
Lucile Génin raconte avec fulgurance, sans jamais s’attarder sur le pathos, évacuant toute lourdeur psychologique. On ne s’alanguit jamais, la tendresse elle-même vire aussitôt à la dérision. Passionnée de course à pied, la narratrice ne laisse aucune place au malentendu et à l’immobilité. Même dans les pires moments lorsqu’elle est confrontée à la mort, elle court sans perdre pied : « je me sentais solide dans mon chagrin immense. Il y avait un pont entre toutes mes réalités. Je ne rebondissais plus dans le vide ». Lucile Génin pose un véritable regard sur l’adolescence, lorsqu’elle absorbe tout. Après lecture, on ne doute pas qu’une nouvelle écrivaine est née en bien de nouveaux endroits.

Flora Moricet

De nouveaux endroits
Lucile Génin
Éditions du sous-sol, 288 pages, 19

Intense adolescence Par Flora Moricet
Le Matricule des Anges n°229 , janvier 2022.
LMDA papier n°229
6,50 
LMDA PDF n°229
4,00