La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Nicolas Bouvier

A propos

Le pèlerin ébloui D’Helsinki à Hokkaido, de Kaboul aux îles d’Aran, l’œil vivant de Nicolas Bouvier découvre le monde et la vie « si douce et si tuante/ que personne jamais/ n’en reviendra vivant ». Quel meilleur viatique pour affronter l’hiver approchant que ce gros volume qui nous emmène vers des jadis et des ailleurs, guidés par la voix unique de Nicolas Bouvier ! Comme il est d’usage dans cette collection, c’est la traversée d’une vie, en même temps que d’une œuvre, que l’on nous offre ici. Nous retrouvons les titres célèbres de Bouvier, mais également, dans un ensemble présenté chronologiquement et illustré de photographies, dessins et cartes, d’autres textes plus rares, des premiers articles pour La Tribune de Genève, à l’occasion d’un voyage en Finlande en 1948, au recueil...
octobre 2004
Le Matricule des Anges n°57

Ouvrages chroniqués

Les Boissonnas : Histoire d’une dynastie de photographes 1864-1983
de Nicolas Bouvier
2010
Quand Nicolas Bouvier trouve, dans une dynastie de photographes, toute une série d’échos avec ses propres goûts, c’est un art de vivre qu’il décline. écrivain, photographe, iconographe ou plutôt chercheur d’images - une profession aussi répandue que celle « de charmeur de rats ou de chien truffier » - Nicolas Bouvier ne pouvait qu’être séduit par la saga d’une famille de photographes, Genevois comme lui, très ouverts à la culture, épistoliers intarissables, grands voyageurs et artistes de l’image. Tout commence avec la rencontre de Paul, le « dernier » des Boissonnas et le dépositaire des archives de la famille. S’appuyant sur ces documents (journaux, correspondance, livre de bord…) Bouvier va mettre ces souvenirs « au pillage » et...
Richard Blin
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115
L' Oreille du voyageur De Genève à Tokyo
de Nicolas Bouvier
2008
Ce livre manquait et dix ans après la mort de Nicolas Bouvier L’Oreille du voyageur vient à point nommé rendre hommage à l’écrivain-musicien qu’il fut. « J’adore les mots. Mais le terrain qu’ils couvrent n’est pas le même que celui des sons, et ce territoire me paraît plus exigu. » Doté d’une très solide éducation musicale, Bouvier a très vite perçu la musique comme source de bonheur et de communion immédiate avec le monde et les hommes. Langue universelle, elle sera son sésame et son orient, et c’est à l’oreille qu’il voyagera. La musique donc, ou plutôt toutes les musiques, à commencer...
Richard Blin
avril 2008
Le Matricule des Anges n°92
Charles-Albert Cingria en roue libre
de Nicolas Bouvier
2005
Voici le regard de Nicolas Bouvier (1929-1998) sur l’œuvre du « rôdeur ensorcelé » Charles-Albert Cingria : l’ouvrage achevé d’un parcours interrompu. Lorsque la Fondation Pittard de l’Andelyn lui propose d’écrire un « petit livre » sur l’auteur de Bois sec bois vert, Nicolas Bouvier a depuis longtemps, à travers ses lectures attentives et fascinées, engagé la réflexion et le dialogue avec cet écrivain comme lui genevois et promeneur. Véritablement entrepris à la fin de sa vie alors que la maladie l’avait déjà atteint, le travail de Bouvier sur Cingria n’avait jamais trouvé son achèvement. D’une justesse dans le ton et d’un geste sensible, Doris Jakubec, qui a entre autres auparavant collaboré au Dossier H (L’Âge d’homme, 2004),...
Hélène Pelletier
mars 2006
Le Matricule des Anges n°71