La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Bois d'Orion

A propos

Le Bois d'Orion : des fruits sortis de l'abîme Depuis sept ans, Christian Le Mellec travaille à redonner un peu la lumière à quelques auteurs oubliés, à accompagner de jeunes écrivains. Entre Orion et Orient, histoire d’une petite entreprise. Les éditions Le Bois d’Orion sont nées à l’Isle-sur-la-Sorgue, dans une maison bordée d’eau, tout près d’une roue à aubes. Dans ce clapotis infime, peut-être a-t-elle puisé une patience. Peut-être aussi pourrait-on dire que la couverture jaune soutenu, jaune blé mûr, a quelque chose de la Provence, du Vaucluse, des peintures de Van Gogh. Ailleurs, il eût été probablement facile d’écrire une autre histoire. Christian Le Mellec s’est installé dans le Vaucluse en 1988. Trop tard pour rencontrer René Char dont la maison familiale est aujourd’hui visible de son bureau. Mais rien de la...
janvier 1998
Le Matricule des Anges n°22

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Le Cantique qui est à Gabriel/le
de Christian Gabriel , Ricord Le Guez
2005
Lmda N°71 Longtemps en chantier et enfin paru, le maître livre de Christian Guez Ricord (1948-1988) est un feu couvant de braises dévorantes, un astre noir dans la nuit aveuglante des secrets d’un cœur fidèle. Qui sait ce qu’aimer veut dire, qui a connu l’éblouissement d’amour et sa brûlure, l’enchantement des heures bienheureuses comme l’abîme de la déchirure, aimera Le Cantique qui est à Gabriel/le jusqu’en sa chair philosophale. Un dit de l’adoration, un livre envoûtant, enivrant, oraculaire, entièrement voué à ce principe Féminin qui, cristallisant tous les désirs et tous les mystères, est...
Un corps en flammes
mars 2006
La Conscience démonique
de Charles Duits
1994
Lmda N°8 Encensé par Breton, ignoré de ses contemporains, Charles Duits a plongé dans les gouffres de la connaissance pour en ramener une lumière éblouissante. Dérangeante, son oeuvre redevient enfin disponible. Le Peyotl a donné un but à mon existence. » C’est en 1956 que Charles Duits prend pour la première fois ces boutons de cactus qui permettent aux indiens du Mexique d’accéder à la conscience des dieux. Mais que l’on ne se méprenne pas ; le poète était « voyant » avant l’absorption de toute substance. La longue note biographique qui ouvre le numéro de la revue Question de est explicite. Signée...
La révélation Duits
avril 1994
En allant de l’ouest à l’est
de Susan Buirge
Lmda N°19 La danseuse Susan Buirge publie des notes de travail ramenées d’un périple lointain. Comme un autoportrait furtif dans les glaces des hôtels. Susan Buirge est une chorégraphe américaine installée en France depuis 1970. Issue de la post-modern dance, danseuse de Alwin Nikolais, elle fonde sa propre compagnie en 1975 et prend une belle part, autant par ses chorégraphies (une soixantaine à ce jour), que par la qualité de son enseignement, au développement de la danse contemporaine française. En allant de l’ouest à l’est est son...
Danse intercontinentale
mars 1997
En mal d’aurore, journal 1932-1975
de Pierre Minet
Lmda N°40 Pierre Minet (1909-1975) est un frère mineur de la fraternité du Grand Jeu. Obsédé par l’amour des femmes, il a tout fait pour ne pas concevoir d’œuvre. Un cas plus que singulier. Né à Liège en 1955, Patrick Krémer n’est pas tombé dans le Grand Jeu lorsqu’il était tout petit. Il l’admet très simplement, c’est par hasard qu’il l’a découvert. Depuis, il approfondit le sujet avec constance en mettant notamment à la disposition de Roger Gilbert-Lecomte, André Rolland de Renéville les pages de la revue Courant d’ombres qu’il a fondée en 1995 ainsi que son temps : de...
À l’ombre du Grand Jeu
septembre 2002
Escalier sur jardin
de Michel Gremeaux
Lmda N°20 Longue nouvelle ou court roman, le premier livre de Michel Gremeaux connu surtout pour son rôle de directeur de la revue L’Anacoluthe, s’inscrit résolument dans la ténuité des choses. L’action qui tend le récit dure, précisément, trente secondes. Une demi minute durant laquelle un espion ou un voyeur se fait surprendre par le sujet de son observation : une jeune fillette de onze ans. Chlo,...
Fenêtre sur Chlo
juillet 1997
Le Général, ses filles
de Samuel Astrachan
Lmda N°24 D’abord, il y a Toni. Pour elle la quarantaine approche, l’amour s’éloigne avec ses deux divorces. Toni, peintre, vit seule à Paris. Femme volontaire (mais il ne faut pas gratter beaucoup pour découvrir ses failles), elle se trouve au moment où s’ouvre le roman dans une situation critique où, comme pour un homme qui se noie, l’histoire de sa vie revient à son esprit, sur un air nostalgique et...
Chez ces gens-là
septembre 1998
Hôtel Seville : Rockaway Beach 1947
de Samuel Astrachan
Lmda N°16 L’Américain Samuel Astrachan retrouve ses origines avec son deuxième roman traduit en français. L’histoire à la Tchekhov d’une famille juive. Si un hôtel est le lieu où l’on passe, il est donc une belle métaphore pour parler de la vie. Pour Samuel Astrachan, né à New York en 1934, issu d’une famille juive de Russie, il est fort à parier que l’hôtel dont il est question est aussi une véritable boîte à souvenirs. En 1947, l’Hôtel Sevilla est tenu par et pour des Juifs, originaires de la même région, là-bas, en Russie. On imagine...
Hôtel du nouveau monde
juin 1996
Le Livre des derviches bektashi
de Villayet Name
Lmda N°21 Après la parution du Mesnevi, cent cinquante contes soufis de Djalâl al-dîn Rûmi (Albin Michel, 1988), Le Livre des derviches bektashi (titre original : Villayet name) est le second ouvrage important traduit en France concernant les derviches, ici les bektashi, dont le maître spirituel fut au XIIIe siècle Bektash et qui tient une part importante dans la culture populaire turque. Traduit par...
le livre des derviches Bektashi
novembre 1997
Les Marches du Sacré-Coeur
de Martin Melkonian
Lmda N°14 S’il faut lire dans Les Marches du Sacré-Cœur une quête autobiographique, sans doute pourrait-elle être ainsi présentée : retrouver dans des lieux de Paris quelques fragments du passé. En arpentant la rue du Faubourg-St-Martin, les abords de la place de l’Étoile, non loin de sa chambre de la rue Lauriston, Martin Melkonian renoue avec les territoires de son enfance, ressuscite le Lux de la...
Les Marches du Sacré-coeur
novembre 1995
Où vont les fleuves
de Lokenath Bhattacharya
Lmda N°27 Découvert en France par Henri Michaux, le poète bengali Lokenath Bhattacharya a construit une œuvre d’une violence charnelle rare. Rencontre avec un homme modeste en perpétuel dialogue avec ses lecteurs. Une rencontre en amène une autre. Au printemps 1997, Lokenath Bhattacharya a répondu à un groupe de lecteurs d’Arles sur son écriture. L’éditeur Christian Le Mellec (Le Bois d’Orion) passait par là, et a choisi de rassembler les neuf questions auxquelles le poète bengali vivant en France avait répondu par écrit. Un livre est né, Où vont les fleuves, complété par trois poèmes inédits qui...
Bhattacharya entrouvre la chambre
août 1999
Le Pays de l’éclairement
de Charles Duits
1994
Lmda N°8 Encensé par Breton, ignoré de ses contemporains, Charles Duits a plongé dans les gouffres de la connaissance pour en ramener une lumière éblouissante. Dérangeante, son oeuvre redevient enfin disponible. Le Peyotl a donné un but à mon existence. » C’est en 1956 que Charles Duits prend pour la première fois ces boutons de cactus qui permettent aux indiens du Mexique d’accéder à la conscience des dieux. Mais que l’on ne se méprenne pas ; le poète était « voyant » avant l’absorption de toute substance. La longue note biographique qui ouvre le numéro de la revue Question de est explicite. Signée...
La révélation Duits
avril 1994
Sciences maudites & poètes maudits
de André Rolland de Reneville
Lmda N°21 Animateur de la revue Le Grand Jeu avec Daumal et Gilbert-Lecomte, de Renéville est l’auteur d’essais remarquables sur les liens entre littérature et mystique. Une vraie redécouverte. En littérature, certaines redécouvertes tiennent plutôt lieu d’exhumations. Né au début du siècle à Tours, décédé en 1962, André Rolland de Renéville est oublié aujourd’hui. Il fut pourtant une des figures...
Essayiste maudit
novembre 1997

Auteurs