La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Alex Besnainou

Articles

Legarçon

de Richard Morgiève
Morgiève lécrivain Legarçon, partie intégrante de la comète Sex Vox Dominam et Mon Beau Jacky, est un livre de la sous-vie de l’âme, de la vraie vie d’un écrivain. N’y venez surtout pas pour conforter vos certitudes.Dans la série des LPNI (Livres Publiés Non Identifiables) on demande legarçon de Richard Morgiève. Bonne pioche. Aspect physique du livre : format, couverture et maquette traditionnels Calmann-Levy. Nom de l’auteur : Richard Morgiève. Titre : legarçon, en un seul mot s’il vous plaît et sans majuscule. Annotation : roman. Les informations principales sont données. Maintenant, il n’y a plus qu’à...
novembre 1997
Le Matricule des Anges n°21

Hervé Prudon : les héros n’existent pas

Après une interruption de quelques années, Hervé Prudon revient dans le polar avec la par de Nadine Mouque quelques mois. Depuis ses romans noirs s’enchaînent à un rythme soutenu. Redéfinon du polar. Ses deux petits derniers, Vinyle Rondelle ne fait pas le Printemps à la Série noire et Ouarzazate et mourir aux éditions Baleine dans la série Le Poulpe sont sortis quasi-simultanément. À leur lecture, on peut se demander si Hervé Prudon est vraiment un auteur de polar. Il est inutile de chercher une intrigue ni une chute dans ses livres. Il écrit en « désespéranto » d’étranges histoires qui...
décembre 1996
Le Matricule des Anges n°18

Richard Morgiève : le risque de l’authenticité

Hormis ses romans policiers, Richard Morgiève publie avec Mon Beau Jacky son septième livre. Un livre déchiré et ironique, explorant avec violence et douceur des territoires bouleversants et dérangeants, ceux de l’âme mise à nu. Un homme pur, vu de face. Richard Morgiève (« J’ai quarante-six ans et je suis fragile ») est un auteur irritant. Récemment, à l’occasion de la sortie de Mon Beau Jacky, un journaliste l’a traité de « démagogue » et un autre « d’auteur écrivant pour gagner sa vie ». Effectivement, Morgiève écrit pour gagner sa vie, mais pas au sens où on l’entend généralement, il cherche dans l’écriture la vie qu’il a perdue quelque...
décembre 1996
Le Matricule des Anges n°18

La vie selon J. Sternberg

Aves Dieu, moi et les autres, Jacques Sternberg persiste dans la littérature de l’absurde et de l’humour noir. Et toujours dans sa forme favorite : les contes brefs. Portrait d’un homme un rien désabusé. Auteur d’une quarantaine de livres, arrivé à un âge respectable « que je ne pensais pas atteindre moi-même » dit-il en riant, Jacques Sternberg n’a pas atteint la sérénité. Cet homme, dont on pourrait penser qu’il peut maintenant se reposer d’une vie bien remplie, ne donne pas l’impression qu’il est sur le point de lâcher la rampe. En même temps qu’il annonce n’avoir plus de sujet de romans...
février 1996
Le Matricule des Anges n°15

L’avancée pragmatique de Jean-Jacques Reboux

Avec Le Massacre des innocents, jean-Jacques Reboux endosse ses habits d’auteur de polar. L’éditeur (Canaille) lui, aimerait souffler un peur. J’aimais bien lire des polars, mais je serais tombé de haut si on m’avait dit, il y a dix ans que non seulement j’en écrirai, mais aussi que j’en publierai. » A 37 ans, Jean-Jacques Reboux a l’allure d’un étudiant à qui on donnerait ses diplômes sans confession. Ce qui ne l’empêche pas de se faire un joli nom dans le milieu de la littérature policière. À la fois auteur et éditeur (les...
février 1996
Le Matricule des Anges n°15