La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Féminin pluriel

janvier 2007 | Le Matricule des Anges n°79 | par Pierre Hild

La Visite est terminée

Un montage d’Annick Blavier, une photo déchirée d’une sorte de chaperon rouge tenant le col de son manteau, vient paradoxalement ouvrir ce collectif centré sur la sexualité féminine. Sa légende, « la visite est terminée », suggérant peut-être une « revisitation », du dedans, de ce qu’Henri Michaux, cité d’emblée, nomme « la reprise indéfinie ».
Sylvie Gracia chante « le vol de (sa) part d’ombre » : « Rien à écrire SUR la sexualité féminine/ SEX/FEM/ la sexualité féminine passe DANS le texte/ SEX/TEXT ». Son « TOI/ MOI/ seul chacun dressé dans sa solitude/ CO/ÏT », semble prolongé par Bernadette Griot, qui constate, revenant à L’Origine du monde de Courbet : « L’accord est solitaire/ où le geste/ dérobe la parole ». François de Carufel étudie l’érotisme clitoridien et vaginal, leurs orgasmes, juste avant le bon mot de Woody Allen : « J’ai eu un orgasme mais mon médecin m’a dit que ce n’était pas le bon. » Statues et corps vivants se croisent chez Anne Lefebvre, féminité et force musculaire chez Nathalie Gassel qui revendique « la fascination transgressive et libidineuse de la domination, chez la femme ». Souillures et blessures marquent les interventions de Lucile Bertrand ou Shu Lea Cheang, quand Sylvie Lausberg aborde la sexualité féminine en auscultant la « violence qu’elle génère ».
De Brantôme à Ovidie, La Visite est terminée est une exploration plurielle et discordante de la sexualité féminine. Regroupant l’intervention d’une bonne vingtaine de voix différentes écrivains, plasticiens, essayistes…, ce volume s’apparente à une exposition personnelle conçue par la plasticienne Annick Blavier, une installation qui viendrait ouvrir les possibles d’un sujet unique.

Collectif La Visite est terminée
Éditions La Trame, n.p., 16 - www.latrame.org

Féminin pluriel Par Pierre Hild
Le Matricule des Anges n°79 , janvier 2007.
LMDA PDF n°79
4,00