La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Traduction

Les articles

Dissipatio H. G.

de Guido Morselli
Muriel Morelli * Dissipatio H.G., de Guido Morselli. Quand Delphine Valentin des éditions Rivages m’a proposé de retraduire Dissipatio H.G., j’étais ravie, mais un peu impressionnée. Guido Morselli, en Italie, est un auteur culte, archétype de l’écrivain maudit ignoré de son vivant, mais qui s’obstine à bâtir une œuvre rigoureuse, un style reconnaissable entre tous. Juste après sa mort, Adelphi publiera ses huit romans. Parmi les plus beaux, Le Passé à venir, une uchronie sur la Grande Guerre, Rome sans Pape, un roman d’anticipation sur l’Église catholique et Dissipatio H.G., un récit apocalyptique et métaphysique, sa dernière œuvre, sans...
juin 2022
Le Matricule des Anges n°234

Les Oiseaux

de Tarjei Vesaas

Marina Heide*

Les Oiseaux, de Tarjei Vesaas Quand les éditions Cambourakis m’ont proposé de retraduire Les Oiseaux de Tarjei Vesaas, j’ai été à la fois ravie, honorée et effrayée. Car ce petit pays qu’est la Norvège compte peu de classiques, et celui-ci en fait partie. Vesaas est de ceux qui ont bercé mon adolescence et mes années d’étudiante. Je me rappelle encore l’étrange impression, un mélange d’effroi et d’émerveillement, que...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Rêver en temps de guerre

Mémoires d'enfance
de Ngugi wa Thiong’o

Jean-Pierre Orban*

Rêver en temps de guerre, de Ngũgĩ wa Thiong’o Maîtriser d’autres langues, c’est se renforcer. Mais abandonner sa langue maternelle, la langue de votre culture, c’est s’asservir. » Cette phrase de Ngũgĩ wa Thiong’o, l’écrivain kényan pressenti chaque année pour le prix Nobel de littérature, résume à la fois la position qu’il a adoptée il y a plus de trente ans pour ses écrits, le rôle central de la mère dans sa formation et le dilemme,...
avril 2022
Le Matricule des Anges n°232

La Terre et son satellite

de Matteo Terzaghi

Renato Weber *

La Terre et son satellite de Matteo Terzaghi En repensant à cette traduction immédiatement après l’avoir envoyée à l’éditrice, je me souviens que je m’étais dit que, dans l’ensemble, elle s’était faite sans difficulté majeure, et que, une fois publiée, je n’aurais certainement plus rien à dire à son propos : cela aura certes été un travail enrichissant, aventu- reux, passionnant, comme les deux ou trois autres œuvres que j’ai eu...
mars 2022
Le Matricule des Anges n°231

Dans la maison au coeur de la forêt profonde

de Laird Hunt

Anne-Laure Tissut *

Dans la maison au cœur de la forêt profonde, de Laid Hunt Il était une fois une femme qui alla et n’alla pas aux bois… » (72) Cette phrase tirée du huitième roman de Laird Hunt emblématise l’incertitude habitant ce récit, qui une fois encore met en scène une voix de femme. S’agit-il d’une sorcière, ou d’une jeune femme à l’imagination puissante et au regard perçant, étouffée par la rigueur de la société puritaine américaine en ses débuts, et marquée...
février 2022
Le Matricule des Anges n°230