La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre La Bataille d’Arminius

juin 1995 | Le Matricule des Anges n°12 | par Laurence Cazaux

La Bataille d’Arminius

Les éditions Théâtrales lancent une collection de classiques et de pièces oubliées. Une seule parution par an (il s’agit en effet de ne pas trop empiéter sur l’écriture contemporaine) et un premier titreLa Bataille d’Arminius de Kleist agrémenté d’un court dossier. Reprenant l’épisode de la libération de la Germanie du joug romain, Kleist (1777-1811) appelle de ses vœux la guerre contre l’occupation napoléonienne de l’époque -les élans nationalistes et guerriers de l’œuvre sont parfois fastidieux. Les personnages de Kleist, oscillant entre héroïsme et barbarie sont passionnants parce qu’insaisissables, excessifs, ambivalents… Ainsi Hermann, le libérateur qui fera découper en quinze morceaux une jeune fille violée par un Romain pour cimenter la haine des quinze tribues de Germanie. Voilà un théâtre de la démesure, flirtant avec la folie. Annoncés dans cette nouvelle collection : les pièces en un acte de Cervantès et le théâtre complet de Wedekind.

Editions théâtrales
Traduit de l’allemand par
Jean-Louis Besson et
Jean Jourdheuil
143 pages, 98 FF

La Bataille d’Arminius Par Laurence Cazaux
Le Matricule des Anges n°12 , juin 1995.