La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Canular atomique

novembre 1997 | Le Matricule des Anges n°21 | par Dominique Aussenac

Artie Cohen, quadragénaire cultivé, se retrouve plus ou moins en rupture de ban avec son emloyeur : la police d’état. Il évolue dans New York avec aisance et refuse totalement ses racines. Vingt-cinq ans après avoir quitté l’U.R.S.S., le passé ressurgit. Son oncle Gennadi, ex-dignitaire du K.G.B. est assassiné lors d’un show télévisé. À qui profite le crime ? Qui est ce tueur dont la peau part en lambeaux ? La mafia russe, parfaitement intégrée à la vie américaine, contrôle Brighton Beach et se livre au plus effrayant des trafics, la contre-bande de combustibles nucléaires. Artie poursuivra ainsi le mystérieux mercure rouge et ses passeurs atomiques jusqu’à Moscou pour découvrir que « l’information est plus précieuse que les armes… la télévision plus dangereuse qu’un missile balistique intercontinental ». Alors qui contrôle la peur ?
Parfaitement documenté, mêlant fiction et éléments d’actualité, ce premier roman d’une journaliste alterne actions rapides et descriptions panoramiques des communautés émigrées russes, juives, chinoises dans un style très cinématographique. Reggie Nadelson propulse héros et lecteurs dans un formidable accélérateur de particules. Mais à trop subir, ces derniers se noient dans les incessants rebondissements de l’intrigue que ni les aventures sentimentales d’Artie (d’une extrême platitude) ni la sauvagerie des tueurs, ni les descriptions flamboyantes de la décomposition de la société russe ne parviennent à relever. Quant à la dénonciation de la toute puissance télévisuelle, « Nos médias sont amoraux. Ils donnent au public ce qui l’amuse, avec notre complicité. », un demi-siècle après Georges Orwell, elle prête à sourire. Divertissant, mais sans âme.

Mercure rouge, Reggie Nadelson
Traduit de l’anglais par Michel Doury
Christian Bourgois, 420 pages, 130 FF

Canular atomique Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°21 , novembre 1997.
LMDA PDF n°21
4,00 €