La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Monsieur Morphée, empoisonneur public

mai 1999 | Le Matricule des Anges n°26 | par Marc Blanchet

Monsieur Morphée, empoisonneur public

Paru dans la revue Bifur en 1930, puis chez Fata Morgana en 1966, Monsieur Morphée, empoisonneur public était depuis longtemps épuisé. Réédité avec une préface de Cédric Demangeot, ce texte qu’on pourrait qualifier d’éloge des stupéfiants permet de mesurer une fois de plus l’originalité d’un auteur plus souvent cité pour la revue Le Grand Jeu qu’il dirigea dans les années trente avec René Daumal que pour son œuvre littéraire propre. Bien plus que vanter la défonce de manière désabusée, Roger Gilbert-Lecomte célèbre les stupéfiants comme manière d’accéder à un autre stade de perception dans des « cités d’Europe moribondes ». Inventé pour les besoins de la cause, Monsieur Morphée démontre que « pour un certain nombre d’individus, les drogues sont des nécessités inéluctables ». Entre la douleur sublimée et une autre conscience, c’est une aristocratie de la drogue qui est présentée dans ces pages dont la nature provocante n’a pas perdu une ride.

Fata Morgana
64 pages, 63 FF

Monsieur Morphée, empoisonneur public Par Marc Blanchet
Le Matricule des Anges n°26 , mai 1999.
LMDA PDF n°26
4.00 €