La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Le Nommé Louis Aragon

mai 1999 | Le Matricule des Anges n°26 | par Éric Dussert

Le Nommé Louis Aragon ou le patriote professionnel

Aux commémorations du centenaire de la naissance de Louis Aragon (1897-1982) succèdent les mises au point. En ce qui concerne l’Aragon d’après-guerre, elles prennent justement la forme de pamphlets carabinés. L’auteur du Con d’Irène n’est pas en cause, c’est le chantre du Parti communiste, l’« ex-surréaliste (et) ex-lui-même », qui se voit rappeler ses turpitudes et son terrorisme intellectuel. Agressif et craint, il suscita dès 1945 des pamphlets de Georges Henein (Qui est Monsieur Aragon ?) et le fameux Déshonneur des poètes de Benjamin Péret. Moins connu, le texte de Jean Malaquais (1908-1998), l’auteur des Javanais, ne manque pas de sel. Il assimile le défenseur de la Constitution soviétique à un canard transformé en « clarinette par la grâce de saint Joseph (Staline) ». Autre dossier à charge : dans Cent ans de servitude, Aragon et les siens (Sulliver, 80 pages, 90 FF), Louis Janover donne un nouvel aperçu de la duplicité du héros d’Oural.

Syllepse
(42, rue d’Avron, 75020 Paris)
63 pages, 40 FF

Le Nommé Louis Aragon Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°26 , mai 1999.
LMDA PDF n°26
4,00