La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Le clin d’œil du cyclone

mars 2002 | Le Matricule des Anges n°38 | par Pascal Paillardet

Un cachalot sur les bras

Lorsqu’il se fatigue de la charrier dans ses remous, l’océan recrache la baleine sur une plage, où elle devient la conscience échouée du gendarme esseulé. Au matin gris, le pandore bute sur le paillasson de viande morte ; baleine ou cachalot ? Cachalot, conclut-il après une hasardeuse autopsie de l’indécente dépouille. Il songe à son Auvergne natale où les baleines se portent essentiellement en parapluie. Il se sent accablé par cette monumentale allégorie : cette barbaque dégorgée par le cyclone est une énigme qui s’énonce au seuil de sa gendarmerie décrépite. Répudié par Caro, son épouse enfuie de cette île des Caraïbes où il chaloupe, raillé par les autochtones, Daman entreprend d’enterrer la carcasse -et avec elle ses démons.
Le capitaine Achab harponnait Moby Dick, le gendarme Daman patauge dans une choucroute de la mer ; mais c’est toujours le même combat contre soi, contre la culpabilité et les remords. Né en 1953 à Isieux, dans la région stéphanoise, auteur d’une trilogie inspirée par un voyage au Brésil (, Otelo et Carmelita, aux éditions Gallimard), Bernard Mathieu est un Melville de l’héroïsme dérisoire qui troque le harpon pour la fourchette à escargot. Inspiré par sa propre expérience -en 1989, il a débarqué dans l’île de la Désirade au lendemain des ravages du cyclone Hugo-, Bernard Mathieu excelle à décrire, dans un style imagé, le pathétique d’une existence équarrie, sapée par les échecs, tourmentée par des violences magistrales -le cyclone, la tempête, l’océan. Version amplement remaniée d’un récit paru en 1992 ( Presses de la Renaissance), Un cachalot sous le bras est le dépeçage scrupuleux et drôle d’un homme en faillite.

Un cachalot sur les bras
Bernard Mathieu
Éditions Joëlle Losfeld
115 pages, 8,5 (55,76 FF)

Le clin d’œil du cyclone Par Pascal Paillardet
Le Matricule des Anges n°38 , mars 2002.
LMDA PDF n°38
4,00 €