La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poches Surprises-parties

novembre 2002 | Le Matricule des Anges n°41 | par Didier Garcia

Vercoquin et le plancton

Surtout connu pour ses romans L’Écume des jours et L’Accroche-cœur, Boris Vian (1920-1959) n’est pas réputé pour son sérieux : son pastiche des romans noirs américains J’irai cracher sur vos tombes en a rapidement fait un auteur à scandales, son œuvre insolite lui a valu le grade de Satrape au Collège de ’Pataphysique, et âgé d’à peine 23 ans, il signait la préface de Vercoquin et le plancton du plaisant anagramme formé avec les lettres de son nom : Bison Ravi.
Publié en 1947, ce récit tient davantage de la farce que du roman. Au cours d’une surprise-partie, un certain Major entreprend de courtiser Zizanie de la Houspignole. Parvenu à ses fins, il tente d’obtenir sa main de son tuteur légal, directeur d’une entreprise qui fabrique des dossiers d’information sur tout ce qui existe. On pénètre alors dans les bureaux du Consortium National d’Unification, qui va servir de cadre à des péripéties délirantes, au terme desquelles l’accord est enfin donné. Le volume se referme sur une deuxième surprise-partie, fête nuptiale et orgiaque qui s’achève sur l’explosion de la maison qui accueillait la fête…
Entre-temps, le lecteur aura découvert quelques bons conseils pour se débarrasser d’un rival dans une conquête amoureuse, ou pour aborder les femmes (« Ne cherchez pas à faire de l’esprit. Elles ne comprennent rien. Celles qui comprennent sont déjà mariées ») ; il aura également assisté à des ébats grandioses, comme celui auquel se livrent Fromental et Jacqueline : « Il y était allé de si bon cœur que sa conquête, sous la pression répétée, avait peu à peu disparu sous une épaisse couche d’humus, s’enfonçant de plus en plus dans le terreau gras »
Vercoquin et le plancton est donc de ces livres qui ne se prennent pas au sérieux tout en disant ce qu’ils ont à dire, par exemple ici contre les grands airs des technocrates, qui profitent de l’absence de leur chef pour se payer une partie de manille. Une caricature qui n’épargne personne, si ce n’est les plaisirs de la fête.

Vercoquin et le plancton
Boris Vian
Gallimard/L’Imaginaire
198 pages, 6

Surprises-parties Par Didier Garcia
Le Matricule des Anges n°41 , novembre 2002.
LMDA PDF n°41
4.00 €