La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Cantates évasives et autres poèmes

juillet 2003 | Le Matricule des Anges n°45

Cette anthologie rassemble les œuvres de Cesare Ruffato écrites depuis 1960, traduites de l’italien et du dialecte padouan. Né en Vénétie en 1924, l’auteur exerça la médecine et enseigna la radiologie. Ses premiers poèmes assez hermétiques « Nous fûmes tempuscule de feu,/ contraction rapide, aigle,/ adroite synapse » et nourris par une réflexion sur le temps, ont laissé place à une lisibilité plus immédiate.
Influencé par son métier, Cesare Ruffato a essayé d’amener la poésie sur le terrain de la science et de la biologie, s’attachant à ausculter le corps malade (tel Cœurème en 1969). Une autre expérience l’a profondément marqué, et a influencé durablement son écriture, c’est la mort de sa fille, victime d’une overdose. Tentative pour renouer un dialogue avec l’absente, Cesare Ruffato oriente sa poésie au plus profond de la souffrance, pour comprendre une jeunesse à la dérive. Il y dénonce également la pauvreté, la drogue, la famine, le sida, toutes les exploitations « qui souillent terrifient assassinent l’aura/ de l’enfance qui jamais ne comprendra ».

Cantates évasives et autres poèmes
Cesare Ruffato
Traduit de l’italien par Bernard Simeone
Éditions Comp’Act
187 pages, 18

Cantates évasives et autres poèmes
Le Matricule des Anges n°45 , juillet 2003.
LMDA papier n°45
6.50 €
LMDA PDF n°45
4.00 €