La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poches Pàmies le funambule

novembre 2003 | Le Matricule des Anges n°48 | par Emmanuel Favre

On ne peut pas s’étouffer avec des vermicelles

L’écrivain catalan peint avec légèreté l’absurdité des vies ordinaires.

Paru initialement sous le titre Infection aux éditions Jacqueline Chambon, cet ensemble de récits de Sergi Pàmies forme le quatrième ouvrage de la collection « Nouvelles du Monde », coéditée par Jacqueline Chambon et Le Rouergue. Cette collection a pour vocation de publier des textes courts, inédits ou issus du fonds Chambon (ainsi
Pàmies ou Viktor Pelevine).
Un drôle de zèbre, ce Sergi Pàmies. Né à Paris en 1960, il apprend le catalan pour aborder les filles plus facilement sur les ramblas de Barcelone. Depuis, le catalan s’est imposé comme sa langue d’écrivain. Pàmies en fait surgir une étrange comédie humaine. Au détour d’événements anodins, les personnages doivent composer avec la cruauté et l’absurdité du monde environnant.
Dans On ne peut pas s’étouffer avec des vermicelles, un homme ne sait pas ce qui l’attend lorsqu’il s’asperge d’une eau de toilette dont la publicité dit que deux gouttes suffisent à séduire un bataillon de blondes ; un dénommé Nogues est convié à la traditionnelle réunion des Nogues au village de Nogues ; le participant d’un jeu télévisé devient la coqueluche du pays grâce à sa connaissance des records les plus insolites ; un centenaire décide de s’en remettre au hasard en plantant une fléchette dans la dernière photo de famille pour désigner son héritier.
Si le caractère inoffensif des vermicelles semble établi, il est recommandé la plus grande prudence en ce qui concerne les récits de Pàmies : bon nombre de lecteurs ont déjà failli s’étouffer de rire.

On ne peut pas s’étouffer avec des vermicelles de Sergi Pàmies
Traduit du catalan par Edmond Raillard, Chambon/Le Rouergue, 146 pages, 9

Pàmies le funambule Par Emmanuel Favre
Le Matricule des Anges n°48 , novembre 2003.
LMDA PDF n°48
4.00 €