La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Dedans l’obstacle

septembre 2004 | Le Matricule des Anges n°56 | par Maïa Bouteillet

Après la publication récente de & Cargaisons aux éditions Grèges, Cédric Demangeot publie un sixième recueil. Il continue d’affirmer une écriture où le sujet resserre ses images, ses pensées, ses sensations dans des poèmes d’une forte densité. Entre déconstruction et moi avoué ou rejeté, la poésie de Demangeot présente crûment un sujet pensant qui doit articuler sa langue tout en ne venant pas à articuler les sons qui la composent. En ceci, elle rejoint l’expérience beckettienne d’une prétention vaine du discours et du sens, tout en développant une série, ici très rythmée, d’instants, de visions nées précisément de cette difficulté. Demangeot exploite la part infantile de notre rapport au monde soit en désignant la vanité des actes d’un tel sujet, soit en lui faisant tenir le babil de l’enfant : « Il est mimi le momorceau d’homme/ à sa papa maman dans le baquet./ Il a le flanc pelliculé, l’épiderme/ algébrique et suave, le pigment/ de la face. (…) Il suit le fil/ de soi, du minotaure au minotaure,/ aux fissures laissées soliloques. » Ces poèmes fragmentés dessinent un univers très personnel qui fait du poème une rumination soliloquée, qui parvient pourtant à nous devenir proche tant elle est l’écho ou le miroir d’une solitude conflictuelle qui est la nôtre, où nous souhaitons, malgré l’infantilisme, malgré notre propre médiocrité, réinvestir une personnalité qui tienne un peu mieux la route. Cette tentative quoique moquée, mais pas vaine, Cédric Demangeot montre aussi qu’elle existe parfois avec et au-delà de l’écriture en adressant une partie de ses poèmes à des amis ou écrivains (ou les deux !). Comme ce salut au regretté Lokenath Bhattacharya : « un fleuve emporte l’enfant mort/ et les milliards de mondes/ et ce regard.// l’autre rive le regarde. »

Obstaculaire de Cédric Demangeot
Atelier La Feugraie, 88 pages, 11,50

Dedans l’obstacle Par Maïa Bouteillet
Le Matricule des Anges n°56 , septembre 2004.
LMDA papier n°56
6.50 €
LMDA PDF n°56
4.00 €