La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Essais Le nihilisme en question

mai 2006 | Le Matricule des Anges n°73 | par Anthony Dufraisse

Suspendu au récit : la question du nihilisme

La question du nihilisme domine incontestablement (…) l’horizon du temps. Elle reste indéfiniment ouverte et sans cesse à reprendre ». Philippe Forest a raison. Quelque forme qu’il prenne, moral ou sociétal, actif ou passif comme disait naguère Nietzsche, le nihilisme fait question. Il est, nous dit Pascal Boulanger, fervent ouvrier de ce volume, « l’horizon et le site dans lesquels nous nous débattons ». Se débattre et débattre du nihilisme, tel est donc le propos et le projet des huit participants (Isabelle Zribi, Martin Rueff, Claude Minière, Anne Malaprade, Gilles Jallet, Gilbert Bourson, Forest, Boulanger) ici réunis. Rouvrir la question du nihilisme, après Nietzsche, après Heidegger, n’est pas ressasser, mais bien plutôt résister à son emprise, à son attraction généralisée. S’il est vrai, comme l’écrit Boulanger, que « le nihilisme nous concerne tous et varie selon les vies que l’on souhaite mener, selon les écritures que l’on traverse », seul le questionnement collectif apparaît alors à même d’en démasquer les multiples visages. D’une contribution l’autre, ce livre appelle ainsi à un examen de conscience. Il impose à chacun de se confronter avec le nihilisme ambiant et le degré de sa virulence. L’ouvrage en son ensemble suggère fort bien que cette menace est polymorphe, plastique, plus tentante et plus tenace qu’on ne croie. Il y a ainsi, entre beaucoup d’autres choses, un indiscutable intérêt à voir avec Philippe Forest comment une certaine rhétorique littéraire actuelle subit à son insu la fascination du désenchantement et de la décadence. Le nihilisme est assurément l’horizon de notre temps ; ce volume invite, incite et, en quelque sorte, intime de n’en pas faire un horizon indépassable.
Anthony Dufraisse

Suspendu au récit. La question du nihilisme
(dir. Pascal Boulanger), Édtions Comp’act,
177 pages, 19

Le nihilisme en question Par Anthony Dufraisse
Le Matricule des Anges n°73 , mai 2006.
LMDA papier n°73
6,00 €
LMDA PDF n°73
4,00 €