La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger L’armée des ombres

juillet 2007 | Le Matricule des Anges n°85 | par Emmanuel Favre

Le Septième homme

Il y a trente ans, Le Septième Homme de John Berger et Jean Mohr paraissait dans la fameuse collection « Voix » de François Maspero. Ignoré par la presse, ce livre d’images et de textes sur les travailleurs immigrés en Europe n’aura pas le succès escompté, pas plus qu’il ne suscitera le débat ou la solidarité internationale de la classe ouvrière dont rêvaient les auteurs. Il faut dire que le livre a de quoi dérouter ; ni enquête sociologique, ni reportage, ni travail philosophique ou poétique, un peu tout cela à la fois, Le Septième Homme ne répond pas aux codes en vigueur, détonne par sa radicalité (rappelons qu’à l’époque Berger vient de recevoir le Booker Prize pour G, livre ô combien moderne, et qu’il innove avec Alain Tanner dans l’écriture cinématographique).
À l’inverse, au sud, les réactions sont enthousiastes. Les talents de conteur de Berger font merveille et la force évocative des photographies de Jean Mohr touche au cœur ceux qui ont fait l’expérience du déracinement et de la séparation d’avec leur famille. Le livre deviendra un objet familier des bidonvilles d’Istanbul ou des galetas madrilènes.
Belle initiative donc des éditions Fage de rééditer cet ouvrage qui, comme l’indique John Berger, « a aujourd’hui plus de tranchant, de passion et de mordant que lorsqu’il a été publié. » La plupart des statistiques citées étant à présent obsolètes, la chute de l’empire soviétique et l’établissement d’un nouvel ordre économique mondial ayant profondément changé la donne, Le Septième homme s’éclaire d’un jour nouveau, devient un véritable hommage à la jeunesse et au courage de tous ces hommes. À l’heure où s’érigent des murs et des ministères de l’identité nationale, où les terres d’exil d’hier (l’Italie, l’Espagne) deviennent de nouveaux eldorados, cette leçon d’humanité est à méditer.

Le Septieme Homme de John Berger et Jean Mohr
Traduit de l’anglais par André Simon, Fage éditions, 256 pages (245 illustrations), 20

L’armée des ombres Par Emmanuel Favre
Le Matricule des Anges n°85 , juillet 2007.
LMDA papier n°85
6.50 €
LMDA PDF n°85
4.00 €