La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poches Le silence selon Jane Dark

novembre 2008 | Le Matricule des Anges n°98 | par Yves Le Gall

Silence selon Jane Dark

Dans un coin perdu de l’Ohio, des femmes dirigées par une certaine Jane Dark ont mis au point un programme visant à condamner les hommes à l’immobilité et au silence. Jane Marcus, la mère de Ben va appliquer ce programme sur son propre fils. L’objectif consiste à l’amener à ne plus ressentir aucun sentiment.
Les techniques utilisées sont aberrantes : régime alimentaire, purge du langage, syncopes… Le père ne sera pas épargné. Ce qui ne l’empêche pas de traiter son fils de moins que rien : « le genre de personne qui ne saura qu’échouer sous vos yeux, se flétrir, même arrosé par vos soins ».
Encore une histoire de famille déployant toutes les allusions psychanalytiques habituelles du domaine. Le tout agrémenté d’une profusion d’effets de style comme s’ils étaient issus d’un logiciel spécialisé. Mais paradoxalement, l’écriture de Ben Marcus, né à Chicago en 1967, malgré ces travers pour le moins irritants, opère rapidement une étrange séduction. Le contexte totalement déjanté sert de support à Ben Marcus pour jongler avec les concepts et les mots. Leur sens n’est jamais évident et doit être recherché à l’envers exact de l’absurdité et du décalage qu’ils traduisent. Le ton déshumanisé et souvent cynique masque une réelle sensibilité, l’obsession pour le silence un enthousiasme sincère pour la langue, la paralysie imposée aux esprits et aux corps le rejet d’un monde de plus en plus ankylosé, et les nombreuses métaphores du corps et de la nourriture, l’impact physiologique de la voix et des mots. Et cachée au plus profond de cette atmosphère très sombre, se décèle une timide résistance telle une fragile lueur d’humanité.
" Le visage est il plus important que nous ne l’avions pensé ? »
Se laisser prendre au jeu pour découvrir que ce texte inclassable s’avère finalement être un peu plus qu’un exercice de style.

Le Silence selon Jane Dark
de Ben Marcus
Traduit de l’américain par Claro, 10/18, 284 p., 7,90

Le silence selon Jane Dark Par Yves Le Gall
Le Matricule des Anges n°98 , novembre 2008.
LMDA papier n°98
6.50 €
LMDA PDF n°98
4.00 €