La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français L' Ultime Parade de Bohumil Hrabal

juillet 2016 | Le Matricule des Anges n°175 | par Thierry Guichard

L' Ultime Parade de Bohumil Hrabal

C’est un superbe petit (par le format) livre consacré à un superbe grand (par le talent) prince des buveurs : Bohumil Hrabal. L’écrivain pragois dont l’œuvre parut en partie sous le manteau est ici ressuscité avec une admiration toute en retenue et délicatesse par l’écrivain et poète Jacques Josse. Le Français évoque en peu de mots les passions de Hrabal dont la plus visible fut la fréquentation des bars. On entre avec Josse au « Tigre d’or, son quartier général (…). Sa table était située au fond du bar, juste sous les bois d’un cerf dont la tête trônait, suspendue à mi-hauteur dans l’arrière-salle. C’est là qu’il recevait, buvait, mangeait et palabrait. C’est là aussi qu’il prenait plaisir à écouter tous ceux qui venaient s’asseoir près de lui. » L’auteur des Buveurs de bière (La Digitale, 2005) réunit donc ceux-là qui venaient voir le prince et qui comme lui n’étaient que des hommes. Mais il évoque aussi le chantier littéraire et l’immense roman de cent pages : Une trop bruyante solitude. Liant ainsi les hommes, la bière et la littérature, dans un style qui accroche la beauté des phrases au zinc des estaminets, Josse fait plus que rendre un hommage à Hrabal. Il réaffirme l’éthique d’une littérature qui ne vise qu’à rendre leur dignité aux hommes, qu’ils soient princes, peintres ou poètes, qu’ils soient buveurs de Pilsner Urquell à Prague ou de Météor en Bretagne. Une littérature de la fraternité des hommes seuls, avec lesquels, le livre lu, on a envie aussitôt de trinquer et de cogner nos verres « à la santé de cet absent (…) inscrit à vie à la « chaire de l’euphorie ». »
T. G.


L’ULTIME PARADE
DE BOHUMIL HRABAL
DE JACQUES JOSSE
Éditions La Contre Allée, 52 pages, 6 e

Le Matricule des Anges n°175 , juillet 2016.
LMDA PDF n°175
4.00 €