La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Grands lieux de Hélène Gaudy

mars 2018 | Le Matricule des Anges n°191 | par Dominique Aussenac

Ausculter des lieux, des paysages. En restituer indirectement leurs vies antérieures, leurs palpitations, en les mêlant à ses propres expériences, en quêtant les paroles, les souvenirs des voisins, passants, usagers, telle est la démarche littéraire d’Hélène Gaudy. Après une douzaine d’ouvrages, dont le dernier Une île, une forteresse (Inculte, 2015) évoquait avec lucidité, empathie et audace le camp de concentration de Terezin près de Prague dans lequel mourut Robert Desnos, elle est invitée à résider pour quatre séjours en quatre saisons près du lac de Grand-Lieu, situé au sud de Nantes.
Paradoxalement ce lac qui fait partie des plus grands d’Europe se laisse difficilement approcher. « Il change sans cesse de forme, se rétracte en été, s’étale en hiver jusqu’à lécher les abords des maisons.  » La narratrice s’égare, suit d’autres pistes, celle d’Ingeborg Bachmann, du Grüner See, un lac autrichien éphémère, les villages noyés sous Franco, des légendes, surligne cette phrase de Perec « Le lieu de l’absence de lieu, le non-lieu, le nulle part ». Le château de la Sénaigerie où elle est accueillie fait figure de Grand Meaulnes avec sa farandole de récits et de personnages fantomatiques. Patti Smith échappée de M Train apparaît dans un petit bungalow au jardin touffu près de New York, puis laisse la place à Alphonse J, gardien retraité du domaine, qui évoque l’ancien propriétaire, le parfumeur Guerlain et sa femme héritière Lesueur, les parties de chasse et le plomb des chevrotines maculant le fond du lac. Jean-René, lui, a choisi son métier « vis-à-vis » de son petit pays, pêcheur professionnel (anguilles, brochets, sandres). Aujourd’hui le lac s’envase. L’aéroport et la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, tout proches sont évoqués, sous un voile cotonneux d’une singulière neutralité. Les photos, beaucoup de clairs-obscurs, de verts qui se fondent, d’objets prégnants hétéroclites, à l’image du texte, hanté, allusif, et du lac insaisissable. Un lac ! Mais quel lac !

Dominique Aussenac

Joca Seria, 98 pages, 11

Grands lieux de Hélène Gaudy Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°191 , mars 2018.
LMDA PDF n°191
4.00 €
LMDA papier n°191
6.50 €