La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger La Bibliothèque enchantée, de Mohammad Rabie

février 2019 | Le Matricule des Anges n°200 | par Éric Dussert

La Bibliothèque enchantée

Un jeune fonctionnaire du ministère des « Biens de Main-Morte » – qui sont ces dons testamentaires des croyants qui offrent à la collectivité des propriétés pour le salut de leur âme – est envoyé par son supérieur dans une petite bibliothèque vouée à disparaître au profit d’une station de métro. La ville se modernise, qu’a-t-elle à faire des vieux érudits qui y errent ? Construite par un homme amoureux de sa femme – la seule du livre –, cette bibliothèque régie par un mode de fonctionnement puéril, en termes de bibliothéconomie, fascine le jeune homme qui tente d’en percer les mystères.
Le roman de Mohammad Rabie en profite pour faire le tour des questions qui agitent le monde du livre en ce début de XXIe siècle : pixels contre papier, temps long de la lecture contre lecture superficielle, stockage des pages numérisées contre ingestion réelle de leur contenu… C’est là que le livre qui se présente d’abord comme un roman un peu nuageux se clôt en fable improbable. On ne croit pas du tout à cette machine qui traduit toute seule toutes les langues, non plus qu’on ne peut croire que le Codex Seraphinus (FMR, 1981) serait la clé d’une quelconque compréhension. Ce bel objet est d’ailleurs la parfaite incarnation, ou le parfait symptôme, de notre époque dans son rapport au livre et au savoir : un designer italien y a produit des dessins magnifiques (style faux gothique fantastique) en les accompagnant d’un semblant de texte dans une langue qui n’en est pas une. Très significatif donc, le fait que cette « encyclopédie » d’art brut prenne ici place entre Naguib Mafhouz (1911-2006), prix Nobel, « Balzac du Caire », et Ahmed Chawki (1868-1932), « prince des poètes » local, comme prend place Jean le copiste armé de son appareil photographique entre Sayyid l’acide et Chahar l’idéaliste. Si le dénouement du récit laisse froid, ses interrogations sur la place du livre dans la société contemporaine justifient peut-être sa lecture.

É. D.

La Bibliothèque enchantée, de Mohammad Rabie
Traduit de l’arabe par Stéphanie Pujols,
Sinbad/Actes Sud, 176 pages, 19

La Bibliothèque enchantée, de Mohammad Rabie Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°200 , février 2019.
LMDA papier n°200
7.00 €
LMDA PDF n°200
4.00 €