La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Avant le grand saut

mars 2019 | Le Matricule des Anges n°201 | par Valérie Nigdélian

Ils sont nés trop tard : tout a déjà été fait, tout a déjà été dit, tout a été arpenté, tenté, tout a déjà échoué. Et les voilà, eux, « mille choses et rien en même temps », à attendre que leurs « ailes poussent »… Eux ? Mathieu le champion de l’intérim, Jérôme l’aspirant pompier, Leïla et ses études de droit, Lola qui chante dans les bars, Amanda, Pierre-Olivier : à peine sortis de l’enfance, qui leur est désormais interdite, mais pas encore entrés dans l’âge adulte – cet horizon plein de « gens soit monstrueux soit sérieusement perturbés (…) fous, haineux, amers ». Leur petit groupe se tient donc à l’arrêt, fragile conjonction de solitudes singulières, balançant entre réel et imaginaire, « trivial et spirituel », ici et ailleurs. Rêvant d’une « purification par l’espace » : ils tailleraient la route, jusqu’en Inde ? Pakistan peut-être ? Afrique ? Alors ils retapent un vieux camion déglingué, où ils refont le monde, fument, boivent, baisent, tentent de résister à la tristesse envahissante. Ils n’ont pas d’argent, ne savent pas conduire ou n’ont pas le permis : peu importe, « savoir végéter sans perdre sa dignité est un art qu’aucun d’eux ne maîtrise tout à fait ». Leur voyage longtemps immobile s’achèvera en Camargue – l’estuaire du Rhône sera leur Mékong – et les cheveux pleins de sable et les yeux brûlants, ils reviendront « à Marseille (…) tourner en rond ».
Après un recueil de nouvelles explorant déjà l’errance et la jeunesse (La Vie des rats, Tangente, 2007), Neige Sinno signe un premier roman à l’ironie douce-amère, placé sous le signe de La Traversée de l’Afrique d’Eugène Savitzkaya : comme lui une ode à la révolte de l’enfance, à sa ferveur, à son désir, à la beauté des rêves inaccomplis – avant que le monde des adultes, ses laideurs, ses mensonges et ses prisons, ne les rattrapent une bonne fois pour toutes.

Valérie Nigdélian

Le Camion, de Neige Sinno,
Christophe Lucquin éditeur, 240 pages, 21 

Avant le grand saut Par Valérie Nigdélian
Le Matricule des Anges n°201 , mars 2019.
LMDA papier n°201
6.50 €
LMDA PDF n°201
4.00 €