La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Pontée de Jean-Paul Honoré

mai 2019 | Le Matricule des Anges n°203 | par Franck Mannoni

Jean-Paul Honoré puise dans ses émotions pour écrire. Livre de témoignage et de fiction tout à la fois, Pontée s’inspire d’un voyage effectué en 2006 dans le cadre du Projet Poétique Planétaire à bord d’un porte-conteneurs. Seul passager embarqué (il part de Chine), l’écrivain décrit son odyssée en immersion. Le dépaysement est d’abord dans les mots. Aussières, batayoles, écubier : un vocabulaire pointu décrit le monstre mécanique et son univers fait de gigantisme. Une exigence de précision permanente hisse les descriptions de l’écrivain à la hauteur d’un Jules Verne. Sous sa plume, les machines s’animent. Les personnifications rendent hommage à Hugo et ravivent les souvenirs d’un XIXe siècle industriel. Au cœur de la chaudière, « on aperçoit, primitive, chaotique et furieuse, la gesticulation d’ivrogne d’une flamme ».
Étranger à ce monde qui fonctionne selon des règles absconses, le narrateur tente de s’acclimater. Il vit avec inquiétude ce huis clos psychologique qui incite à l’introspection. Un humour subtil et délicat lui donne la distanciation nécessaire pour faire face à l’immensité du décor. L’intrus y puise un peu de courage pour maîtriser les dangers qui rôdent et promettent la chute au moindre moment d’inattention : « Sur le casque en polymère blanc qui donne à votre crâne la forme d’un œuf, ce serait un terrible coup de cuillère ». Impassible, le cargo de 240 000 tonnes glisse sur les eaux avec « élégance et sauvagerie ». Seule la mythologie semble en mesure de décrire l’emphase du paquebot, et le pont se couvre de « lestrygons ». À échelle humaine, l’apprenti marin tente de profiter du temps qui passe, loin de ses congénères restés à terre, malmenés par une vie frénétique. Il s’émerveille devant la beauté du monde : « le soleil émet dans un ciel rendu confus par la vapeur un souffle humide et rouge, une sorte d’expiration, et la nuit tombe ». En approchant du Havre, le globe-trotter, immobile dans son vaisseau, retrouve peu à peu son environnement. L’inventaire à la Prévert de la cargaison signe la fin prochaine du périple : le voici devenu un loup de mer.

Franck Mannoni

Pontée, de Jean-Paul Honoré
Arléa, 148 pages, 16

Pontée de Jean-Paul Honoré Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°203 , mai 2019.
LMDA papier n°203
6.50 €
LMDA PDF n°203
4.00 €