La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Souviens-toi des monstres

juin 2019 | Le Matricule des Anges n°204 | par Éric Dussert

Dans une Italie qui n’appartient qu’à lui, Jean-Luc D’Asciano, par ailleurs éditeur à l’enseigne de L’Œil d’or, vient de placer un roman de grand battage avec contrebandiers, sirènes, frères siamois, malfaisants de toutes sortes, y compris quelques diables et Raspoutine lui-même, amoureux et jolies filles. Autant dire qu’il nous plonge dans l’ambiance du roman de grande marée, entraînant, rebondissant, tel que Dumas ne l’avait pas espéré, timoré qu’il était… Le néo-romancier, déjà auteur d’un recueil de nouvelles très animales (Cigogne, Serge Safran, 2015), a récolté le bon grain du récit mythologique comme la menue monnaie du fait divers ou de la référence littéraire afin de modeler son golem de mots. En bon fictionneur à malices, il a trouvé l’occasion de placer nombre clins d’œil aux livres qu’il a publiés lui-même, à commencer par ceux de Ian M. Banks ou l’essai sur la Tarentella d’Alèssi Dell’Umbria, pour finir par s’inventer un univers fantasque, baroque souvent, où se mêlent traditions de la chasse, superstitions populaires, festivités païennes, dont le haut coloris nourrit merveilleusement le récit échevelé. « Nous sommes nés monstrueux et notre vie fut belle »… La vie des deux frères siamois est la cause de tout ce remue-ménage. Au-delà de leur curieuse apparence, garantie casher par le prêtre (défroqué) du village, Raphaël et Gabriel ont reçu un don charmant qui, par le truchement de leur chant conjoint, réveille les morts. Bien entendu, par saint Zéphyrion, les monstres ont leur préférence ! Le rusé D’Asciano a composé une marqueterie qui va surprendre plus d’un amateur de fiction véritable. Éric Dussert

Souviens-toi des monstres,
de Jean-Luc D’Asciano
Les Forges de Vulcain,
522 pages 21

Le Matricule des Anges n°204 , juin 2019.
LMDA papier n°204
6.50 €
LMDA PDF n°204
4.00 €