La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Pourquoi les hommes fuient ?

octobre 2019 | Le Matricule des Anges n°207 | par Thierry Guichard

Pourquoi les hommes fuient ?

Jane est le genre d’héroïne dont, lecteur ou lectrice, on tombe facilement amoureux. Championne de la démerde, elle a le physique de sa jeunesse, l’énergie de son insouciance et possède les codes des milieux divers où elle croise, tranchante comme un riff de guitare. La seule chose qu’elle ne possède pas : un père, rocker durant les années 80-90 et qui a disparu, s’est volatilisé. Et comme sa mère vient de mourir, victime d’un chauffard, Jane ne peut plus l’interroger sur l’identité de son géniteur. Elle voudrait s’en foutre, ne s’en fout pas. La vie (avec la complicité de l’auteur) provoque assez de hasards pour qu’ils deviennent une destinée : la rencontre avec un écrivain (le vieux beau qui s’entiche de la jeunesse sauvage de Jane) puis celle d’une égérie rock encore pimpante (qui se trouve être la mère de la Marguerite du roman précédent) vont la conduire sur les traces d’un ancien groupe de rock tourangeau dont les deux leaders aux prénoms semblables se déchirèrent ébloui pour l’un, par le miroir aux alouettes de la célébrité, enlisé pour l’autre dans une fidélité têtue à l’esprit rock. La voici, Jane, sur une piste qu’elle ne lâchera pas, enquêtrice magnifique de liberté et de sensibilité confondues. Le roman nous donne aussi à lire à la deuxième personne du singulier l’exil choisi par l’un des deux rockers, potentiellement père de Jane. Dans la générosité qui le caractérise, Erwan Larher multiplie les thématiques (politique, rock, retour à la nature, etc.), met en scène une nuit de sexe d’une beauté émouvante et politique (dans la place donnée ici à la femme), file du côté de Bret Easton Ellis parfois, ose un écart vers la science-fiction, dépeint parfaitement la ruralité où le temps se fige. Surtout, il fonde une langue qu’il offre à sa Jane, une langue d’une modernité qui n’est jamais singée mais qui, au contraire, révèle des trésors pour la littérature. Littérature qu’Erwan Larher vivifie, comme il revigore ceux qui le lisent.

T. G.

Pourquoi les hommes fuient ? d’Erwan Larher
Quidam éditeur, 352 pages, 22

Le Matricule des Anges n°207 , octobre 2019.
LMDA papier n°207
6.50 €
LMDA PDF n°207
4.00 €