La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Je l’aime, de Loulou Robert

octobre 2019 | Le Matricule des Anges n°207 | par Thierry Guichard

Dans son nouveau roman, la jeune Loulou Robert (26 ans) explore la fragile sensibilité d’une femme sous influence, tout entière vouée à aimer un homme rencontré à la fac où elle vient de s’inscrire. Elle le voit, décide de l’aimer, l’aimera toute sa vie et ce jusqu’au sacrifice, jusqu’à la folie. Voilà pour l’histoire qui en comporte d’autres serties au cœur de ce leitmotiv qu’est devenu le verbe aimer (histoire d’un inceste, d’une place au monde refusée, d’un enfantement miraculeux, de l’homme aimé qui ressemble beaucoup au père de l’auteur…). Mais ce qui saisit dans ce roman, c’est avant tout son écriture : tendue, à la respiration courte, précipitée, comme s’il s’agissait de tout dire dans l’urgence de pouvoir encore le faire. La femme qui parle se cogne sans cesse au réel qu’elle voudrait rompre, à sa jalousie qu’elle aiguise faute de trouver en retour de son amour fou, la folie d’un amour réciproque. Le regard des autres (son amour, M, évolue dans le monde du journalisme) la salit, la rabaisse, lui désigne, selon elle, sa place dans la société qui tiendrait du placard, de la tapisserie ou de la poubelle. Elle s’insurge, crie, pleure, boit. Elle est insupportable. Elle veut aimer M comme d’autres aiment Dieu. Loulou Robert écrit à l’instinct. Ses phrases sont des scalpels qui vont chercher le nerf pour le mettre à nu. Roman de la cruauté, au sens où l’entendait Artaud, son écriture dévoile sans faillir la profonde humanité meurtrie d’une femme niée dès l’enfance et dont la ferveur dérange. On hésite entre la plaindre ou l’admirer, la repousser ou l’embrasser. D’autant qu’on reconnaît en elle quelque chose que l’on porte en nous : cette fêlure entre nos rêves et notre vie qui parfois se transforme en un gouffre où l’on sombre.

T. G.

Julliard, 260 pages, 19

Je l’aime, de Loulou Robert Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°207 , octobre 2019.
LMDA papier n°207
6.50 €
LMDA PDF n°207
4.00 €