La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Une femme à la mer

avril 2021 | Le Matricule des Anges n°222 | par Anthony Dufraisse

Mais qu’allait-elle donc faire dans cette galère ? Loger dans « une boîte », soit un conteneur chargé sur un cargo qui sillonne les mers en boucle, de Malacca aux ports chinois en passant par Suez et la « Mer rouge jamais rouge », quelle drôle de situation ! Comment la plus toute jeune Ninon Moinot s’est retrouvée dans « ce gîte flottant » avec ses sabots d’infirmière et son thermos de café, c’est ce que Magali Desclozeaux nous raconte dans son troisième roman. Pour mémoire, cette traductrice de l’italien s’était fait connaître en 1997 avec Le Crapaud. Point d’amphibien ici mais un volatile, car ladite Moinot est un parfait pigeon. Surnommée par les matelots à bord du navire « boîte à chaussures 124328 », en référence à l’immat’ de sa box, cette ex-concierge s’est fait rouler dans la farine paperassière. Un paraphe au bas d’un document incompréhensible, et voilà le résultat. Il paraît que pour écrire cette histoire désopilante, l’auteure a fait un séjour sur un porte-conteneurs à Fos-sur-Mer… On passe un très bon moment en compagnie de ce personnage attachant que Magali Desclozeaux fait beaucoup écrire. Le choix de la forme épistolaire est bien vu, cela rend le récit très vivant. D’un courrier l’autre, on découvre ainsi les dessous de cette affaire qui fleure bon le montage financier et la magouille offshore. « Mon conteneur et moi-même, nous serions devenus un contrat voguant au gré des opportunités du marché », déplore Ninon auprès d’Aimé, sans nul doute son correspondant le plus bienveillant. Derrière l’apparente loufoquerie du propos, c’est le triomphe de l’opacité mondialisée qu’épingle la romancière. Mais attention, ce livre n’est pas un réquisitoire lourdingue ; aucunement. Il y a de la poésie dans ce petit roman, et du suspense aussi, un suspense débridé et ubuesque, disons. Vraiment, Desclozeaux nous embarque bel et bien dans son histoire, intelligemment construite et rondement menée.

Anthony Dufraisse

Une loge en mer
Magali Desclozeaux
Éditions du Faubourg, 175 pages, 16,90

Une femme à la mer Par Anthony Dufraisse
Le Matricule des Anges n°222 , avril 2021.
LMDA papier n°222
6.50 €
LMDA PDF n°222
4.00 €