La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Nina, un portrait

août 1999 | Le Matricule des Anges n°27 | par Thierry Guichard

Nina, un portrait

Sans être une Lolita, Nina est l’image parfaite de la femme-enfant. Cette étudiante moderne, éprise de livres anciens, est gentiment égoïste, diablement désirable et joliment mutine. Elle aime voir le désir dans le regard des hommes que ses jambes nues croisent dans les rues et pleure parfois devant la misère du monde. Nina est l’objet unique de ce livre. Le narrateur a dix ans de plus qu’elle. Ce qui explique peut-être cette distance qu’il feint de mettre entre lui et son modèle : une distance curieuse. Constitué de courts fragments qui tous commencent par le prénom de la bien-aimée, ce portrait suscite un bonheur de lecture aussi léger que le corps de Nina. Le sujet, il est vrai, interdit la grandiloquence surtout que : « Nina lit Mallarmé, Char, Michaux, Rilke, Bonnefoy -j’envisage d’arrêter l’écriture. » Il sera difficile au lecteur de ne pas sortir de ce livre totalement amoureux de la belle. « Nina au restaurant s’est vu servir, comme les enfants de la tablée, une grenadine en guise d’apéritif. Quand elle a ôté son pull-over, le serveur a rougi. » De plaisir ?

L’Anabase
76 pages, 60 FF

Nina, un portrait Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°27 , août 1999.
LMDA papier n°27
6,50 €
LMDA PDF n°27
4,00 €