La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poches Les vérités de la moustache

mars 2000 | Le Matricule des Anges n°30 | par Christophe Dabitch

La Moustache du biographe

Gordon Scott-Thompson, critique littéraire à Londres, entreprend d’écrire la biographie d’un écrivain quelque peu oublié mais encore vivant. Cet homme, Jimmie Fane, est un insupportable poseur et un faiseur dont le talent se résume à peu de choses. Sa réputation étant plus que douteuse, personne ne comprend vraiment pour quelle raison le jeune critique talentueux veut à ce point perdre son temps avec un homme qui « faisait de son mieux pour mériter son titre de vénérable homme de plume, en tout cas pour en avoir l’air et le ton ».
Le personnage principal de l’auteur anglais Kingsley Amis ne le sait pas vraiment lui-même. C’est en quelque sorte sa moustache qui va lui servir de révélateur. Car « son » écrivain ayant pour obsession de côtoyer des gens de la noblesse et pour ambition principale d’exister au-delà d’une certaine hauteur de l’échelle sociale, l’attribut poilu du critique devient un signe trop voyant d’appartenance aux classes inférieures de la société.
Cette moustache, qu’il pensait essentielle, le jeune homme la rasera sous l’influence d’un milieu qui en fait l’intrigue et le fascine. Avant de la laisser repousser, quand il aura compris que ce monde n’est pas le sien, qu’il pourra enfin traiter le médiocre Jimmie Fane de « vieille merde » et refuser d’écrire sur lui.
Dans son dernier roman publié avant sa mort en 1996, Kingsley Amis n’y va pas avec le dos de la cuillère pour faire un portrait au vitriol d’une société anglaise toujours fascinée par sa noblesse qui, de la reine au dernier des ducs alcoolique, constitue une caste fermée sur elle-même. La satire, à l’image du milieu décrit, se perd parfois dans la futilité et une forme raffinée de bavardage. Pour un lecteur français, le tout devient quelque peu ennuyeux. La vacuité des personnages déteint sur l’ensemble du récit qui par endroits semble aussi désuet que son sujet d’étude.

La Moustache du biographe
Kingsley Amis

Traduit de l’anglais
par Pierre Lalet
Rivages poche
335 pages, 59 FF

Les vérités de la moustache Par Christophe Dabitch
Le Matricule des Anges n°30 , mars 2000.
LMDA PDF n°30
4.00 €