La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Une odeur d’amour

décembre 2001 | Le Matricule des Anges n°37 | par Franck Mannoni

Une odeur d’amour

Gérard Le Gouic tord le cou aux récits calibrés. Avec beaucoup d’inventivité, il refuse de céder à la tentation du coup de théâtre final qui font les nouvelles faciles. Ici, tout est question d’atmosphère. Souvent rédigées à l’imparfait, ces quelques tranches de vie sont empreintes d’une réelle douceur, comme si le temps permettait toutes les digressions, incitait à une nostalgie un peu rêveuse. Le Salon du livre, unique chapitre rédigé au présent est le seul texte amer : « Tout le monde s’ennuie, mais avec une décontraction de bon aloi ». Dans Le Secret, un homme se souvient d’une bonne blague faite enfant à une amie de sa mère qui ne le démasqua jamais, « emportant ses soupçons dans sa tombe, et ma mère, dans la sienne, notre complicité ». Dans Le Gros Lot, un amateur d’art croise le chemin d’un ancien compagnon d’armes connu en Algérie. Gérard Le Gouic propose une relation intimiste entre le lecteur et ses personnages. Comme si et pour une fois, la littérature et la vie c’était un peu pareil. Refermer l’opus et retourner au quotidien, sans percevoir la transition.

Une odeur d’amour
Gérard Le Gouic
Coop Breizh - 139 pages, 13,41 (88 FF)

Une odeur d’amour Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°37 , décembre 2001.
LMDA PDF n°37
4.00 €