La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Pervigilium mortis

juin 2002 | Le Matricule des Anges n°39 | par Éric Dussert

La parution imminente d’une biographie et de Mille lettres inédites de Pierre Louÿs établies par J.-P. Goujon suggère de lire enfin cet auteur fameux (Aphrodite). L’occasion, la voici : Pervigilium mortis, un texte dédié à sa maîtresse perdue Marie de Régnier (MdA 29) mis en album et illustré par Marianne Clouzot. Ce poème d’amour est, si l’on en croit les aficionados du beau Pierre, l’un des plus beaux qui soient, lyrique et déchiré : « Ta voix, c’est le soupir d’une enfance perdue./ C’est ta fragilité qui vibre de mourir. » Jusqu’au catafalque, cris, pleurs et caresses se succèdent : « Sur mon être au linceul, déjà presque enterré,/ Les orgues rugiront du ciel : Dies Irae !/ Et les fleurs de mon lit me suivront sur la tombe.// Non ! Pas encor ! Ce soir nous exalte en sursaut/ (…) Nos deux corps, nos deux coeurs, nos deux bouches ensemble !/ Ah ! je vis !… Tout est chaud ! Tout est chaud ! Tout est chaud ! » L’érudit et érotomane Pierre Louÿs fut un être vibrant.

Pervigilium mortis
Pierre Louÿs
Finitude
(10, rue des Bahutiers 33000 Bordeaux)
36 pages, 37 euros
.

Pervigilium mortis Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°39 , juin 2002.