La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Jeunesse Le compte est bon

octobre 2004 | Le Matricule des Anges n°57 | par Malika Person

Le Conte de l’école

Illustration(s) de Nelson Cruz
Editions Chandeigne

Une courte nouvelle en vérité que ce « conte » aux accents autobiographiques de l’illustre écrivain brésilien Machado de Assis (1839-1908), une nouvelle « amorale » signalons-le, un foudroyant réquisitoire contre… l’école. Dans un texte aux effets d’ondulations et de spirales, l’auteur mène ses phrases selon une logique insolite créant un suspense continuel dans une histoire dépourvue d’intrigue, mettant en cause l’institution scolaire en la désignant comme un lieu de tous les possibles, du pire surtout. L’enfant Pilar y découvre la tyrannie, la corruption et le mensonge. Le jeune garçon sortira de cette histoire convaincu que l’école n’est pas une ouverture sur le monde, lui donnant mille raisons de faire son école buissonnière, la seule qui vaille. Si le texte (bilingue) est ironique de bout en bout, les illustrations facilitent habilement la lecture du jeune lecteur peu prompt au second degré, lui permettant ainsi de comprendre ce que sous-tend cette histoire, relatée par Pilar, en montrant graphiquement sa dimension tragique. Par des effets d’images déformées, étirées, tantôt détourées, tantôt pleine page et aussi des contre-plongées et plongées qui révèlent des points de vue vertigineux, des couleurs aux tons chauds (rouge, brun), l’illustrateur Nelson Cruz dévoile le sentiment de malaise, de suffocation qu’évoque l’espace clos de la classe et la terreur que sèment les adultes ne laissant aux enfants que le choix de l’enfermement mental. Les pères et l’enseignant apparaissent ainsi dans la splendeur de leur sadisme, représentés dans des postures désavantageuses, qui donnant une fessée déculottée, qui hurlant. Un petit livre retentissant !

Le Conte de l’école de Machado de Assis
Illust. de Nelson Cruz, Chandeigne, 47 pages, 13

Le compte est bon Par Malika Person
Le Matricule des Anges n°57 , octobre 2004.
LMDA papier n°57
6.50 €
LMDA PDF n°57
4.00 €