La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Le chroniqueur autonome

juin 2006 | Le Matricule des Anges n°74 | par Éric Dussert

Souvent nous cheminons

Joël Cornuault est libraire. Il est aussi poète, traducteur et spécialiste du géographe anarchiste Élisée Reclus. Il est enfin chroniqueur et ce n’est pas peu dire : à distance des grands centres de stress et d’énervement, il donne depuis plusieurs années des Notes du Mondonnet, une feuille qu’il diffuse librement à ceux qu’il lui plaît de servir. Ce sont ces proses, « Choses ardentes dites paisiblement », que l’on retrouve parfois en volume. Un premier recueil de chroniques avait paru chez Fédérop en 1997, puis un numéro de la revue Plein chant (N° 73, 2001, 9,15 ), finalement Souvent nous cheminons…
Là, ce Périgord Cœur Fidèle a rassemblé des notes de lecture ou de promenade, des réflexions et des instants. En toute simplicité, « avec vue sur les granges », en pleine humanité, avec le cœur. Dans une singulière attention au lecteur, il dit ses bonheurs de lecteur (John Burroughs, Blake, Muir, etc.), l’apparition de poteaux de ciments disgracieux, ou la disparition d’un ami. On songe imparablement aux Pentes fabuleuses de Dominique Poncet et l’on envie ces sages qui ont su trouver la seule voie équitable pour l’Homme : prendre le temps, respirer, laisser l’esprit cheminer. « Si je devais, écrit-il, retrouvant mon calme, faire une proposition pour les prochains jours, ce serait que chacun sorte de chez soi pour admirer les haies de printemps. » Il reste, c’est parfait, un chroniqueur autonome et frais.

Souvent nous cheminons… de Joël Cornuault
Pierre Mainard, 96 pages, 11

Le chroniqueur autonome Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°74 , juin 2006.
LMDA papier n°74
6.50 €
LMDA PDF n°74
4.00 €