La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Une histoire bien ordinaire

février 2007 | Le Matricule des Anges n°80 | par Sophie Deltin

On le sait depuis ses romans Agnès (2000) et Verglas (2001) ainsi que son recueil de nouvelles D’étranges jardins (2004), Peter Stamm, écrivain des petits événements et de la souffrance ordinaire, affectionne les êtres qui se consument d’attente et de vide. Rien de surprenant donc à ce que Andreas, son nouvel héros, un professeur d’allemand que les années d’enseignement dans un collège de la banlieue de Paris ont « complètement éteint », mène une vie incertaine « trop rudimentaire et en même temps trop confuse pour qu’on puisse en tirer des histoires ». Nonchalant et comme étranger à lui-même devant cette existence pâle, sans grâce ni suite, il accumule les cigarettes aussi bien que les maîtresses. Jusqu’au jour où une mauvaise toux, par la menace de mort qu’elle lui laisse entrevoir, le conduise à vouloir rejouer un épisode de sa vie amoureuse qu’adolescent, il n’a pas « conclu ». Il entreprend alors un voyage dans sa Suisse natale, aux confins de sa solitude et de son angoisse de vivre, et au terme duquel seulement il parviendra à agir sa vie plutôt qu’à l’imaginer.
Par-delà un scénario un brin déconcertant par sa banalité le thème de l’irruption de la maladie comme catastrophe salvatrice autant que par le faible intérêt de l’enjeu (« Une histoire d’amour, qui n’en était pas une, unissait Andreas à Fabienne » ), c’est l’écriture distancée, morne et dépourvue de toutes fioritures, qui finit paradoxalement par assurer un poids, un attachement quelque peu signifiant du narrateur à son propre vécu : le progressif acquiescement au temps, cet unique brevet d’existence, comme à un « présent éphémère », en écho à l’invocation de Perec placée en exergue du livre, à ce que d’un jour à l’autre, « … tout recommence,… tout commence,… tout continue ».

Sophie Deltin

Un jour comme celui-ci
Peter Stamm
Traduit de l’allemand par Nicole Roethel
Christian Bourgois, 210 pages, 18

Une histoire bien ordinaire Par Sophie Deltin
Le Matricule des Anges n°80 , février 2007.
LMDA papier n°80
6.50 €
LMDA PDF n°80
4.00 €