La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Douce France

juillet 2007 | Le Matricule des Anges n°85 | par Lise Beninca

Est-ce par ironie, est-ce par nostalgie, ou bien les deux ensemble, que Philippe Adam a choisi de mettre sous cloche quelques fragments épars d’une France d’autrefois ? Dans un élan de tendresse mi-figue mi-raisin, il nous en propose la visite guidée…
Les 71 textes numérotés de ce court livre sont ainsi composés comme les petits écriteaux explicatifs accrochés sur les murs des musées à côté des objets ou tableaux. Le ton des commentaires varie, de cynique ( « 8. Pèlerins arrivant à pied, à cheval, en bus et en bandes, assiégeant l’office de tourisme et exigeant qu’on leur donne tout de suite le calendrier des miracles » ) à sentimental ( « 42. Pensionnat des jeunes filles de la Légion d’honneur, aux portes fermées sur tous les fantasmes » ), mais toujours en finesse, et décalage oblige, lorsque l’on s’appelle Philippe Adam et que l’on a créé une Société des amis de Clémence Picot pour rendre hommage à Régis Jauffret. « 62. Ici s’élevait la guillotine. À deux pas, la prison. Et c’est bête, mais je n’ai rien à dire, pensait-il, la langue tirée sur la feuille où il était supposé noter ses dernières paroles. » On ressort un brin mélancolique et surtout amusé de ces pages qui sentent bon la France d’un temps où l’on fêtait les blés et les vins. C’est tout le plaisir des textes courts, et nul doute que l’auteur possède l’art de la formule, celui de poser en quelques phrases toute une ambiance : « 36. Ici furent extraits 12 kilos de canines, 50 kilos de molaires, 120 incisives et 3 mâchoires, preuve qu’il y avait en ces temps, en ces lieux ou au moins dans les parages, nombre d’êtres souffrants qui avaient trouvé là, avec le courage d’aller enfin chez le dentiste, le réconfort de savoir qu’ils n’auraient dorénavant plus jamais de dents. »

France audioguide de Philippe Adam Inventaire/Invention, 62 pages, 6

Douce France Par Lise Beninca
Le Matricule des Anges n°85 , juillet 2007.
LMDA papier n°85
6.50 €
LMDA PDF n°85
4.00 €