La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Éditeur De l’abattage et du mordant

février 2016 | Le Matricule des Anges n°170 | par Éric Dussert

Sans faire de manières, Piranha débarque en force et avec énergie. Spécialisé en littérature étrangère, il souhaite élargir ses champs d’investigation. Carnassier ou poisson-pilote ?

D’abord les Piranhas étaient deux : Bernhard Elchlepp, le fondateur allemand de la maison, et Jean-Marc Loubet, éditeur exfiltré du champ des sciences humaines et sociales. Mais bientôt Bernhard Elchelpp, entrepreneur dans le domaine du marketing direct, grand lecteur et homme de culture disparaissait, laissant à son compère le soin de perpétuer son rêve, celui d’une entreprise éditoriale qui ne tienne pas de la danseuse. Son trésor de guerre mis au service de la littérature, les premiers titres paraissaient en septembre 2014, peu de temps avant sa disparition. Il avait d’ores et déjà imprimé sa marque au jeune catalogue en y intégrant résolument la littérature allemande qu’il consommait comme on dévore.
Désormais seul aux commandes, Jean-Marc Loubet, qui est passé auparavant par les éditions Paradigme, Klincksieck et Belles Lettres, entend poursuivre sur une lancée qui a été d’emblée remarquée : nombre de publications inhabituel pour une maison naissante, choix d’ouvrages très exigeants, il relève son défi sur le segment de marché très concurrentiel de la littérature étrangère. Segment qui fait recette, il faut l’ajouter, quand les machines francophones patinent, malgré la quantité des impétrants, témoin la jeune et plus modeste Antilope par exemple. Animal tout aussi véloce que le gracieux mammifère, le piranha a cet avantage de pouvoir se mouvoir en eaux peu profondes. Un indice de résistance augurant bien d’une maison qui ne craindra ni la traversée du désert ni l’échouement par manque d’argument.

Jean-Marc Loubet, parmi les maisons créées récemment, Piranha se distingue par son rythme de publication élevé. Courage ou libéralité ?
Il y a certainement de la libéralité dans notre projet, oui. Disons une très grande impatience de partager avec des lecteurs les textes en provenance du monde entier que nous choisissons. Et le choix de faire traduire et de publier, dès le lancement de la maison, plus d’une vingtaine de titres par an correspond à cette envie. C’est également le choix d’un modèle économique où de nombreux paramètres sont imbriqués, comme créer un catalogue cohérent et identifiable rapidement, réunir une équipe pour accompagner nos livres, du service éditorial au marketing en passant par la presse. Tout ceci n’est possible que si le projet est ambitieux dès le début.

Vous avez choisi une identité, une marque, résolument volontaire et mordante. Vous ne craignez pas d’avoir l’air agressif ?
J’espère que nous ne sommes pas perçus comme agressifs ! Nous sommes du reste bien trop petits pour faire peur aux gros poissons. Nous avons choisi piranha pour nom car c’est un animal extrêmement agile et rapide bien que petit, et c’est ce que nous essayons d’être. Il permet également de décliner une identité visuelle forte, indispensable pour assurer la visibilité de nos livres. Si le contenu, le texte, reste le plus important, aujourd’hui le contenant compte énormément et nous accordons une grande...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA PDF n°170
4.00 €